Mieux piloter la production de bergerac

Bruno Carlhian - Réussir Vigne Novembre 2012

Mieux piloter la production de bergerac
L’interprofession veut dynamiser le vignoble de Bergerac à travers une meilleure segmentation, le développement de l’export et l’ouverture d’une maison des vins. © CIVRB

Le vignoble bergeracois veut affiner sa segmentation et compte aussi sur l’export, notamment en Chine, pour se développer.

À Bergerac comme ailleurs, la récolte 2012 donnera un petit millésime. “ Le recul de la vendange est d’environ 15 % à 20 % ”, pronostiquait mi-septembre le directeur de l’interprofession, Vincent Bergeon. Avec des stocks limités, le marché risque d’être tendu dans les mois qui viennent mais aussi la situation des vignerons. Vincent Bergeon milite pour un pilotage plus fin de la production, afin de l’orienter en fonction du marché : rouges et blanc “ plaisir ” (bergerac, côtes de bergerac) ou “ terroir ” (pécharmant, montravel rouge), moelleux (côtes de bergerac blanc, côtes de montravel, haut montravel, rosette), liquoreux (montbazillac, saussignac) “ en vogue et rémunérateurs ” ou encore rosés ou même IGP dont le potentiel (20 000 hl) est sous-exploité selon Vincent Bergeon. “ Pour cela, nous avons besoin de connaître notre potentiel de production, ce que nous ne savons que tardivement avec les déclarations de récolte. Les pouvoirs publics et les douanes doivent partager les informations sur l’arrachage, les plantations, pour nous aider à orienter les producteurs. ”

Un musée Cyrano en 2013

“ L’avenir passera aussi par la conquête de nouveaux marchés, notamment à l’export ”, considère le président de l’interprofession, Michel Delpon. “ Aujourd’hui, c’est 15 %, il faudrait doubler ce chiffre. ” Le dirigeant de Producta Vignobles, une société de commercialisation créée par des coopératives, se rend en novembre à Zhangjiajie, dans la province chinoise de Hunan, avec laquelle il compte créer des liens avec Bergerac. Le vignoble dispose en sa faveur d’un atout : Cyrano. Michel Delpon souhaite consacrer à ce personnage mondialement connu un musée au sein du cloître des Récollets à Bergerac. “ Notre objectif, c’est de porter le nombre de visites de la Maison des vins à 100 000 personnes. ” Ouverture espérée à l’été 2013.  

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier