Pistes de réflexion : Le cluster réinvente le Beaujolais

Marion Ivaldi

Lancé officiellement en septembre dernier, le cluster du beaujolais a bien avancé. Le
cluster, doté d'un comité de pilotage réunissant notamment la chambre de commerce et de
l'industrie du Beaujolais (CCI), l'interprofession, la préfecture et l'UVB, a organisé des
groupes professionnels de réflexion qui ont identifié 20 pistes pertinentes. Et les idées sont
pour le moins audacieuses et innovantes. “ L'arrachage massif permettant la restructuration
du vignoble laisse des terres inoccupées. Personne ne souhaite qu'elles soient construites
pour éviter le développement d'un habitat dispersé. Les viticulteurs sont aussi des
agriculteurs. La question s'est donc posée d'étudier les filières alternatives à développer sur
ces parcelles. La culture du chanvre s'est avérée une piste intéressante ”, explique Pascal
Danger, secrétaire général de la CCI et porte-parole du cluster. Il est aussi question de
créer une bouteille spécifique au beaujolais primeur afin de permettre une identification
quasi-immédiate par le consommateur… Pour l'instant, la faisabilité économique de ces 20
pistes est à l'étude. Certaines resteront lettre morte, d'autres permettront peut-être une
sortie de crise. Et Pascal Danger de conclure : “ Je suis tenté de dire que le Beaujolais
réinvente le beaujolais. ”

La culture du chanvre est une des pistes étudiées pour les terres inoccupées. (G. Deloison)

La culture du chanvre est une des pistes étudiées pour les terres inoccupées. (G. Deloison)

Source Réussir Porcs Juillet-Août 2008

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier