Prospective : 28 % de vignerons indépendants en moins en 2015

Marion Ivaldi

Le Credoc, à la demande des vignerons indépendants, a réalisé une étude sur le visage des vignerons indépendants en 2015.

Le nombre de vignerons indépendants pourrait diminuer de 28 % à l'horizon 2015, si l'on en
croit l'étude du Crédoc. “ Ils s'agit d'une diminution de 10 000 exploitations sur 109 000
actuellement. Ce n'est pas neutre ! Cette étude montre une chose importante : il n'existe
pas de modèle économique unique qui assure la pérennité des exploitations. Chacune des
dix stratégies définies dans le cadre de l'étude existera encore en 2015 et aucune ne
disparaîtra. Ainsi, on ne peut pas affirmer qu'un vigneron spécialisé dans le vrac sera mort
demain ”, explique Michel Issaly, président des vignerons indépendants. La part des
vraqueurs AOC passera tout de même de 26,3 % en 2000 à 18,8 % en 2015.

Evolution du nombre de vignerons indépendants. (Source : RGA 2000, puis estimations Crédoc)

Evolution du nombre de vignerons indépendants. (Source : RGA 2000, puis estimations Crédoc)

Le bio prometteur

La stratégie la plus prometteuse est, selon l'étude, la start-up bio qui se caractérise par une
proportion de 87 % des surfaces en vignes en culture biologique et dont le vigneron à la tête
de l'exploitation est particulièrement jeune. Leur part devrait atteindre en 2015, 6,1 % du
nombre total de vignerons indépendants. “ Même si l'indépendance est notre force, il faudra
que certaines entreprises adhérentes se regroupent ”, prévoit Michel Issaly. Il serait ainsi
possible de réduire les coûts de transport en créant des plates-formes logistiques entre
plusieurs vignerons indépendants. Face aux changements profonds qui s'annoncent, “
notre mouvement doit mettre en place une logique d'accompagnement ”. Les vignerons
indépendants évoquent des pistes en matière de commercialisation : “ il y a de nouvelles
voies à explorer ”.

Source Réussir Vigne Septembre 2008

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier