Renaud Gaillard : La France doit se positionner sur le segment entrée de gamme »

Propos recueillis par Magali-Eve Koralewski

Le 18 février dernier, la Fédération des exportations de vins et spiritueux français a présenté le bilan 2009 des exportations de vins et spiritueux français. Le résultat enregistre une baisse de 16,9 % par rapport à 2008. Analyse de Renaud Gaillard, délégué général adjoint de la FEVS.

Qu'est ce qui explique un tel recul en 2009 ? Et comment se présente 2010 ?

Les exportations de vins ont été touchées notamment par le ralentissement de l'économie mondiale et plus particulièrement sur deux marchés principaux que sont les Etats-Unis et le Royaume-Uni, qui représentent 24 % des exportations de vins en volume. La diminution de la consommation sur les circuits CHR, où la France est leader, a aussi eu un impact. Par ailleurs, les distributeurs ont procédé à un déstockage massif sur le premier semestre préférant écouler le stock avant de le constituer.
Pour 2010, il est difficile d'anticiper mais on estime une reprise “ maigrelette ”, selon un scénario positif de 0 à 5 %.

Renaud Gaillard, délégué général adjoint de la Fédération des exportateurs de vins & spiritueux de France (FEVS).

Comment expliquer la performance des vins sud-africains au Royaume-Uni ?

C'est le coeur du problème. Tous les marchés ont montré un repli vers les segments d'entrée de gamme et la France a beaucoup souffert sur ses ventes de vins haut de gamme et moyenne gamme. Même si le recul est moindre sur nos entrées de gamme, le marché britannique est devenu un marché de prix et la pression a été trop élevé pour certains opérateurs. Les Sud-Africains, comme les Australiens, proposent des vins d'entrée de gamme à prix très compétitifs avec de belles étiquettes et des marques fortes.

Quelle stratégie employer pour se positionner sur ce segment ?

La nouvelle OCM permet désormais la production de vins sans indication géographique avec mention du cépage et du millésime tout en étant compétitif. C'est avec ces vins que la France peut se positionner sur ce segment de marché.

Source Réussir Vigne Avril 2010

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier