Sélection haut de gamme

GUILLAUME DE WERBIER

Un des souhaits de l’association Les Vignes de Nantes est que les Nantais reconnaissent la qualité des vins produits dans leur département.
Un des souhaits de l’association Les Vignes de Nantes est que les Nantais reconnaissent la qualité des vins produits dans leur département.

L’association Les Vignes de Nantes, créée autour d’une vingtaine de vignerons, a bien l’intention de redorer le blason des vins du Pays nantais.

«J’ai mangé dans un restaurant de Clisson hier soir. Il n’y avait aucun vin du vignoble nantais à la carte ! ». Ce type de constat consternant, rapporté récemment aux oreilles de Fabien Chéneau, agent commercial en vin, et de Marie Chartier, chargée de communication du Domaine Pierre Luneau-Papin, n’est malheureusement pas rare.
C’est justement pour faire reconnaître la qualité des vins produits autour de la métropole nantaise que ces deux personnes (ainsi que Christophe Hu, sommelier au restaurant Le Square) ont créé en avril dernier l’association Les Vignes de Nantes. « Un touriste peut passer quatre jours à Nantes sans savoir qu’il y a des vignes dans le département », déplore Fabien Chéneau. « Aujourd’hui, Nantes, reste la seule ville de France, avec un mono-cépage, qui n’a pas de salon dédié à ce mono-cépage. » Et de préciser que le muscadet représente 9 000 ha, contre 2 600 ha pour le Sancerre. Sous entendu, ça vaudrait quand même le coup qu’on lui consacre quelques jours, au cœur du bassin de production.

Pas de visibilité non plus dans le centre-ville nantais. Oubli ? Dénigrement ? En tout cas, cette autre observation est aussi, pour Fabien Chéneau et Marie Chartier, symptomatique de la considération très minime portée à la production viticole locale : « si on se rend chez un caviste nantais, il y a une chance sur deux pour qu’il vous serve un vin du Sud Ouest ! », alors que les vins nantais sont
plébiscités par les plus belles tables internationales, tient à rappeler l’association : Ledoyen, Georges V, Bristol, Bocuse, Noma. Excusez du peu !
Les Vignes de Nantes veulent rompre avec ces incohérences et redonner ses lettres de noblesse aux vins nantais, comme le dit Pierre-Marie Luneau, du Domaine Luneau-Papin au Landreau. Il fait partie des dix-huit vignerons, très motivés, adhérents à l’association. « Nous souhaitons mettre en avant le travail des producteurs du bassin nantais, et la qualité de nos vins. »

Un des critères pour adhérer aux Vignes de Nantes (la cotisation s’élève à 600 €) est d’avoir ses vins sélectionnés dans un des trois guides de référence suivants : le guide de la revue des vins de France, le guide Gault et Millau, ou le guide Bettane et Desseauve. « Si le vigneron en sort, il a trois ans pour s’y retrouver à nouveau, avant de devoir quitter l’association. Des vignerons « filleuls » sont parrainés par des adhérents. Ils ont trois ans pour voir leurs vins sélectionnés dans un de ces guides. »
Le message des responsables de l’association est clair : valoriser auprès des prescripteurs (cavistes, restaurateurs,…), des entreprises (via des partenariats), ou encore des collectivités (des discussions sont en cours entre l’association et Voyage à Nantes), la viticulture nantaise, ses « grands terroirs », ses viticulteurs aux conduites variées, et leurs vins aux qualités gustatives et aromatiques incontestables. L’association est très enthousiaste à l’idée de voir les vins de ses producteurs sur le plus grand nombre de cartes des restaurants possibles, et remplacer le magnum de champagne qu’on remet en guise de cadeau d’entreprise.

Muscadet À l’honneur

L’association Les Vignes de Nantes organise prochainement plusieurs rendez-vous : Muscadet sur Erdre, en partenariat avec les Bateaux nantais, le 30 novembre. Départ à 20 h 30 (sur réservation au 02 40 14 51 12) ; Muscadet sur ville, les 1er, 2, et 3 décembre, en partenariats avec une cinquantaine de restaurateurs et cavistes ; le premier salon international Muscadet en ville, dimanche 4 décembre, de 10 h à 19 h, sur la péniche La Diva, quai Ceineray, à Nantes.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier