Suisse : Les PIWI séduisent vignerons et consommateurs

Claudine Galbrun

Les PIWi (contraction d'un mot allemand signifiant tolérant aux maladies fongiques) encore appelés cépages fongi-résistant se font une place en Suisse et représentent actuellement 1 % des surfaces en conventionnelles et 8 % des surfaces bios. Selon Dominique Lévite, chercheur au FIBL (Institut de recherche sur l'agriculture biologique), les traitements sur ce type de cépage sont divisés par cinq, le nombre de passage pour l'entretien du sol divisé par trois. “ En général, un seul fauchage par an est suffisant. ” Sans oublier une relative bonne résistance au botrytis. Ces cépages ont en particulier été adoptés par les vignerons des régions Rhénane ou Zurichoise dont les précipitations annuelles sont supérieures à 1000 mm/an. Dans les cantons proches de la France, la tradition vinifera reste forte. Mais reste aussi à séduire les consommateurs, eux aussi parfois attachés à un cépage et une région d'origine. Le FIBL a conduit en 2008 une étude sur l'acceptabilité par le consommateur de ces vins PIWI. Le résultat est net : les vins PIWI peuvent largement se mesurer à des vins de cépages traditionnels.

Source Réussir Vigne Juillet-Août 2010

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier