Vignerons indépendants de France : Déterminés à aller jusqu'au bout pour être représentés au sein des interprofessions » affirme Mich

Propos recueillis par Marion Ivaldi

Le nouveau président des Vignerons indépendants de France (VIF), viticulteur à Gaillac, affiche une détermination sans faille afin que les métiers siègent au sein des interprofessions.

Quelles actions comptez-vous mener pour que les VIF siègent dans toutes les interprofessions ?

La question de notre représentation au sein des interprofessions est d'autant plus
déterminante aujourd'hui que l'OCM renforce le pouvoir économique de celles-ci. Aussi
nous sommes déterminés à aller jusqu'au bout ! Dans un premier temps, nous allons
continuer à discuter avec l'ensemble des syndicats et organisations qui siègent au sein des
interprofessions. Si nous ne parvenons pas à un accord d'ici quelques temps, nous
attaquerons juridiquement certaines interprofessions qui nous paraissent être des cas
d'écoles. Ces attaques risquent d'avoir de lourdes conséquences financières pour ces
dernières…

Michel Issaly est le nouveau président des Vignerons indépendants de France. (DR)

Michel Issaly est le nouveau président des Vignerons indépendants de France. (DR)

Certains rétorquent qu'il n'est pas nécessaire que les métiers soient représentés car de nombreux élus ont une double casquette : produit et métier…

Pour moi, ce n'est pas un bon argument. Quand l'élu siège dans une interprofession au titre
d'un produit, il doit défendre le produit. La double casquette est la pire des choses. Ce n'est
pas en instituant le double langage dans les interprofessions que nous
construirons l'avenir.




Le développement durable et la construction d'un pôle économique sont deux grands axes de votre programme…

Le développement durable est un projet incontournable pour les VIF, il doit permettre
d'ancrer nos entreprises dans les territoires et l'avenir. Qual'envi, l'Anfovi sont des initiatives
déjà en phase avec cet objectif et nous allons développer ces initiatives. Concernant
l'économie, je souhaite aller plus loin dans le développement de nos salons en innovant.
Le développement d'autres moyens financiers pour assurer l'autonomie de la confédération
des VIF fait aussi partie de mes objectifs. Je souhaite enfin développer un système
d'informations économiques accessible à toutes nos entreprises.



Source Réussir Vigne Juin 2008

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier