Vin et santé : Une étude britannique dénonce la présence de métaux lourds dans le vin

Marion Ivaldi

Après la parution d'une étude sur la présence de phytosanitaires dans le vin publiée par la Pesticides Action Network Europe au printemps dernier, c'est au tour du Chemistry Central Journal de publier une étude remettant “ en cause les bienfaits du vin sur la santé ”.

La France apparaît comme un mauvais élève

Des chercheurs britanniques de l'université de Kingston ont étudié la concentration des métaux lourds dans des vins provenant de quinze pays différents. Les teneurs relevées placent la France au troisième rang. L'étude note qu'à part l'Italie, le Brésil et l'Argentine, tous les vins des autres pays présentent des teneurs supérieures aux niveaux préconisés. Au vu de ces résultats, elle s'interroge sur les effets bénéfiques du vin sur la santé : “ ces teneurs en métaux lourds qui peuvent jouer un rôle d'oxydants, posent la question des effets protecteurs des vins rouges ”. L'étude conclut que la consommation de 25 cl de vin par jour (soit environ deux verres) “ peut présenter des risques pour la santé ”. Elle préconise que soient étudiés en profondeur les mécanismes de contamination en métaux lourds tout au long de la vinification.

Source Réussir Vigne Janvier 2009

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier