Vin : Un potentiel de récolte en légère hausse

Vin : Un potentiel de récolte en légère hausse

Selon les prévisions établies au 1er août 2010, la récolte 2010 de vin s'élèverait à 47,7 millions d'hectolitres. Elle serait en dessous de la moyenne des cinq dernières années (- 2 %) mais supérieure à la récolte 2009 (+ 2 %).

D'après le service statistique et prospective du ministère, toutes les catégories de vins, hormis les vins AOP hors eaux-de vie, verraient leur production progresser par rapport à 2009.

La production en vins d'appellation serait légèrement en retrait par rapport à celle de l'an passé (- 1 %) et s'élèverait à 26 Mhl. Les vins pour eaux-de-vie AOP (incluant le Cognac et l'Armagnac), avec 8 % de gain à 7,8 Mt par rapport à 2009, se rapprocheraient de leur niveau quinquennal moyen. Les vins en IGP augmenteraient de 3% par rapport à l'année dernière, à 4,4 Mhl. Les autres vins progresseraient de 7% par rapport à 2009 et de 12% par rapport à la moyenne quinquennale. Ces derniers comprennent entre autres les volumes au-dessus des plafonds d'appellation et les vins sans indication géographique (IG).

Ces prévisions du ministère de l'Agriculture sont établies au regard de l'état du vignoble au 1er août 2010, qui pourra encore évoluer selon les aléas climatiques et les problèmes sanitaires qui pourraient affecter les vignes. En début de campagne, le seul incident climatique majeur a eu lieu dans le Var, où des pluies diluviennes se sont abattues. Les quelques dégâts de grêle, parfois importants et recensés à ce jour dans les autres départements français, sont très localisés et auront peu d'impact sur la production globale.

Un petit retard végétatif est relevé dans de nombreuses régions. Le phénomène de coulure ou millerandage est important dans certains départements, entraînant parfois une baisse du potentiel de production. De même, l'alternance de périodes fraîches-humides et chaudes a favorisé une recrudescence des maladies comme le mildiou. Pour l'heure, si le potentiel est prévu en général en hausse par rapport à 2009, ce n'est pas le cas dans le Sud-Ouest, la Corse, la Bourgogne, le Beaujolais
et l'Alsace.

Source Agreste

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier