Vins et spiritueux français : Les ventes se dégradent à l'exportation

Les exportations françaises de vins et spiritueux sont restées presque stables en 2008, mais la situation s'est nettement dégradée au dernier trimestre et le secteur avoue son inquiétude pour 2009.

« La nette dégradation de nos résultats sur le dernier trimestre 2008 ne fait que préfigurer la situation attendue pour 2009 », a ajouté M. de Jouvencel, président de la Fédération des exportateurs de vins et spiritueux (FEVS). La France a exporté en 2008 pour 9,31 milliards d'euros de vins et spiritueux, un léger recul de 0,3% par rapport au record historique de 2007, selon les chiffres annuels de la FEVS.

Signe de l'arrivée brutale de la crise, les exportations ont surtout baissé sur les trois derniers mois de l'année, avec une chute de 11% des expéditions. Pour M. de Jouvencel, « c'est le reflet de la dégradation » de la situation sur les deux principaux marchés que sont les États-unis et le Royaume-Uni. Ces pays ont réduit drastiquement leurs importations, respectivement à 1,73 milliard d'euros (-12,8%) et 1,52 milliard (-2,7%).

En ce qui concerne le seul secteur des vins (vins, champagne et mousseux), les exportations se sont maintenues à 6,76 milliards d'euros (+0,9%), tandis que les spiritueux sont en recul à 2,55 milliards d'euros (-3,5%). La FEVS souligne toutefois la croissance « en trompe-l'oeil » des vins à 4,36 milliards d'euros (+4,7%). Celle-ci est due à la forte valorisation des Bordeaux grands crus 2005 alors qu'en volume les expéditions sont en nette baisse (-10,5%).

Ce nouveau chiffre ne fait que confirmer la tendance de ces dernières années: l'Italie a dépassé la France en tant que premier pays producteur et exportateur (en volume). Le champagne a lui aussi connu un net ralentissement, à 2,21 milliards d'euros (-6,3%). Les deux principaux marchés, le Royaume-Uni (-11%) et les États-unis (-20%), ont réduit leurs importations de façon drastique. Le cognac n'échappe pas non plus à la crise. Après des années de croissance ininterrompue, il voit ses exportations baisser de 2%, à 1,65 milliard d'euros.

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier