Forum

Changement de direction sur la ferme

  • Message
  • Bonjour à tous,

    Je change de direction cette année, je tente le vêlage groupé, plus du tout de mais, système herbager et à terme la monotraite. Et le but... mieux vivre!
    Evidément, je galère un peu, début d'année difficile, pas mal de génisses ont avortées à cause d'une maladie, je produits moins de lait et ma laiterie commence à gueuler un peu. S'il y a d'autres personnes dans ce cas, ça serait cool de pouvoir partager les retours. On se sent un peu seul quand on prend ce type de voie. Mes voisins agri veulent juste grossir et avoir plus d'he.
    Voilà, même si vous n'êtes pas dans ce cas, on peut partager quand même!
    ++
    Signaler un abus >
  • Tu ne fais plus du tout de maïs? Le système herbe c'est le meilleur, cela coute moins cher et tes vaches s'en porterons mieux.
    Je suis éleveur de vache allaitantes en tout herbe, même si cela n'a rien a voir avec les laitière, mes vaches ne mangent que du naturel.
    Les grosses fermes ne vivent pas mieux que nous, il faut mieux une petite ferme bien gérer qu'une grosse où c'est la débandade car trop de boulot, trop de factures...
    Signaler un abus >
  • Cela dépend dans quelle région tu te situe. Le système tout herbe en zone de plaine en terre séchante sans irrigation est assez risqué. certaines années où la pluviométrie estivale est faible, il est prudent d'avoir réalisé du stock en ensilage ou foin au printemps. De plus, vu que le prix du lait a une tendance à le hausse, ne crois tu pas qu'il est interressant d'augmenter la production. (ce n'est pas une critique, c'est juste pour alimenter le débat). D'un point de vu idéologique je suis tout a fait d'accord avec toi.
    Signaler un abus >
  • Il ne faut pas augmenter la production, au contraire. Sinon il va y avoir surproduction et les prix vont chuter. Avec l'arrêt des quota c'est ce qu'ils veulent faire. Faut mieux traire 200000 litres à 350 euros, que 300000 litres à 250 euros et encore. C'est ce va certainement ce passer, les laiteries vous encourage à produire car il n'y a pas assez de lait mais bientôt il y en aura de trop.
    En bio le lait est payé 445 euros de moyenne, réfléchissez sa vaut le coup.
    Signaler un abus >
  • @lim: votre raisonnement sur la production laitière est respectable mais, malheureusement, pendant que vous raisonnez ainsi, d'autres exploitants ont déjà fait le choix inverse, avec l'appui de la coopérative laitière, jusqu'à la prochaine baisse des prix du fait de la surproduction...
    Signaler un abus >
  • Geo : sur, je suis daccord avec toi, je te suis dans le forum et on a pas mal d'idée en commun. Tu as des allaitantes en zone montagne?
    Signaler un abus >
  • Non, l'exploitation est située en zone intermédiaire avec un atelier de veau sous la mère en Label Rouge. Ceci dit, je pense que vous avez tout à gagner à trouver des alternatives en zone montagne. Vous savez d'avance que la course aux rendements est perdue face à la plaine, du fait des contraintes qu'impose la montagne. A ce titre, une reconversion vers du qualitatif, en acceptant des volumes moindres mais mieux rémunérés peut vous permettre d'y trouver votre compte. Sans compter le fait que vous aurez un nouveau rapport avec la terre que vous exploitez.
    Signaler un abus >
  • Juste qu'il ne faut pas être parti trop loin dans les investissements pour réaliser ce genre de virage. Un jeune récemment installé qui vient de faire une mise aux norme de bâtiment avec un projet calé sur un certain effectif produisant tant de lait devra amortir tout ça avant de risquer tout changement de cap, malgré toutes les idéologies qu'il pourrait avoir. Et vu le prix du lait,ce jeune va surement essayer de faire un maximum de lait aujourd'hui parce qu'il veut s'en sortir, et non pas parce qu'il veut déstabiliser le marché, ce qui est un peu mon cas. Je précise que je suis en plain en caprin, mais toutes les productions sont dans le même bateau.
    Signaler un abus >