Guerre commerciale : Trump secoue les marchés financiers

Le Président des États-Unis a fait plonger les Bourses dimanche 5 mai en annonçant une nouvelle salve de taxes douanières sur les importations en provenance de Chine.

Alors que devait s'ouvrir une nouvelle semaine de négociations commerciales entre les États-Unis et la Chine, le président Donald Trump a décrété que ces négociations n'allaient pas assez vite. Le 5 mai, il a menacé la Chine, via le réseau social Twitter, d'une nouvelle hausse des taxes sur les importations de produits chinois.  

« Pendant 10 mois, la Chine a payé des droits de douane aux États-Unis à hauteur de 25% sur 50 milliards de biens technologiques, et 10% sur 200 milliards d'autres biens. [...] Ces 10% vont être relevés à 25% vendredi », a-t-il écrit.  

En représailles, la Chine menace de mettre un terme aux négociations, « ce qui fait peur à l'ensemble des marchés financiers et notamment au marché des grains sur Chicago », indique le cabinet Agritel dans sa note quotidienne.

« Beaucoup d'espoirs sont en effet placés dans un accord qui porterait sur d'importants volumes de grains US achetés par la Chine, d'où le risque de déception, poursuit le cabinet de conseil. C'est notamment le soja, très dépendant des importations Chinoises, qui parait le plus affecté ».

Sur le marché américain, les cours du maïs, du soja et du blé étaient en nette baisse ce matin. Un coup dur de plus pour les cours du blé, qui chutent pour la quatrième semaine consécutive, toujours affectés par la perspective d'un bilan lourd aux États-Unis.