Séparation du conseil et de la vente de phytos pour 2021

L’indépendance des activités de vente et de conseil d’utilisation des produits phytosanitaires sera effective à partir de 2021, selon une ordonnance présentée par le ministre de l’Agriculture.

S'inscrivant dans le plan gouvernemental de réduction des produits phytosanitaires, l'ordonnance relative à la séparation du conseil et de la vente a été présentée le 24 avril en conseil des ministres. A compter du 1er janvier 2021, « les activités de vente de produits phytosanitaires et de conseil à leur utilisation devront être séparées », indique le compte-rendu du conseil.

En outre, l'ordonnance présentée par Didier Guillaume indique que les agriculteurs « devront faire l'objet d'un conseil stratégique deux fois tous les 5 ans ». Des dérogations sont prévues pour les agriculteurs « engagés dans des démarches reconnues de réduction des produits phytosanitaires »

Une ordonnance jugée « inadaptée aux réalités du terrain » et qui va « profondément impacter le secteur coopératif et les agriculteurs », regrette-t-on chez Coop de France dans un communiqué de presse du 25 avril. 

Le représentant des coopératives agricoles rappelle la « qualité des services agronomiques » de celles-ci et leur « engagement dans la réduction des produits phytosanitaires ». 

« Nous veillerons tout particulièrement au maintien des activités et des emplois générés par les coopératives sur tout le territoire et au respect du temps nécessaire pour réussir cette transition », précise le communiqué.