Avril annonce un partenariat avec Renault Trucks pour l'Oleo100

Le groupe Avril espère assurer un débouché durable à son carburant Oleo100, un biodiesel contenant 100 % d'huile de colza.

Le groupe Avril a annoncé un accord de partenariat avec Renault Trucks le 1er décembre, afin de « faciliter l’acquisition des seuls véhicules Origine France Garantie compatibles avec Oleo100. Cette nouvelle énergie verte, produite par Saipol, filiale du groupe Avril, permet une réduction de 60 % des émissions de CO2 et jusqu’à 80 % des émissions de particules fines, pour un coût iso-gazole ».

Avril espère ainsi trouvé un débouché durable pour son biodiesel, en fournissant les véhicules de l'industriel automobile. De son côté, Renault Trucks pourra "assurer sa transition énergétique sans coûts supplémentaires d'acquisition et d'exploitation", assure le communiqué d'Avril. 

Passer de l'énergie fossile à l'Oleo100 (ou B100) ne se fait, en théorie, pas sans frais. Mais les deux nouveaux partenaires promettent de« prendre en charge tout ou partie des coûts liés à l’introduction de ce carburant ».

Dans le détail, Avril et Renault Trucks expliquent « que tout client qui se porte acquéreur d’un véhicule homologué B100 et qui souscrit un contrat d’approvisionnement en Oleo100 peut prétendre à la prise en charge du kit de conversion Diesel/Oleo100, aussi appelé "retrofit" (pose d’un capteur et mise à jour du logiciel) pour ses véhicules éligibles déjà en circulation. La mise à disposition de cuves connectées pour le réapprovisionnement en Oleo100, un contrat d’entretien sans surcoût par rapport à un contrat d’entretien Diesel ».

Le communiqué liste les véhicules compatibles avec le nouveau carburant Oléo 100 : « les véhicules Renault Trucks des gammes T High, T, C et K en motorisation 13 litres 480 ch Euro VI (step D uniquement), les véhicules Renault Trucks D, D Wide et C en motorisation 5 et 8 litres en 240 ch et 320 ch Euro VI, les véhicules neufs sortis d’usine homologués B100 ainsi que pour ceux "rétrofités" en atelier, après leur sortie d’usine. Pour les moteurs Euro III, IV, ou V, tous les véhicules sont immédiatement compatibles avec Oleo100 dans le respect des préconisations d’entretien recommandées, sans qu’un « retrofit » ne soit nécessaire ».