BIRD-e : une nouvelle mangeoire électronique connectée

Conçue dans un objectif de recherche et développement, la mangeoire Bird-e permet de disposer d’informations plus précises pour des études génétiques et alimentaires.

Jusqu’à présent, les mesures individuelles de l’efficacité alimentaire et du comportement alimentaire étaient réalisées avec des animaux élevés seuls et en cage pour garantir des enregistrements fiables. Avec plusieurs inconvénients, notamment l’absence d’interaction sociale de l’animal avec des congénères et le biais expérimental (l’animal étudié est seul et non en groupe).

C’est pourquoi, l’unité mixte technologique commune à l’Inrae et à l’Itavi (UMT Bird) a développé l’automate de consommation alimentaire BIRD-e, pour Bird Individual Ration Dispenser-electronic. Dès l’éclosion, cette mangeoire permet l’enregistrement automatique des mesures individuelles de la consommation alimentaire et du poids des volailles élevées au sol et en groupe.

Un outil au service des professionnels

poussin pucé RFID

La mangeoire est équipée de huit points d’accès à l’aliment, muni chacun d’un peson et d’une antenne de détection. À la mise en place, chaque poussin est équipé d’une puce électronique d’identification et chaque visite à la mangeoire est enregistrée. Les antennes permettent d’enregistrer les données de 100 à 120 animaux élevés au sol, sans intervention humaine et sans pénaliser leur croissance.

Les mesures individualisées de poids et de consommation d’aliment (et donc d’efficacité alimentaire) sont obtenues en continu et à haut débit. Ceci permet aussi de collecter des informations sur le comportement alimentaire : quantité prise à chaque accès, durée et nombre d’accès, temps passé…

Les retombées attendues de cette technologie sont des progrès dans la sélection génétique, en intégrant des critères de comportement alimentaire et en étant plus performant sur l’efficacité alimentaire. Sur l’aspect nutrition, cet outil innovant permet d’étudier les impacts de la composition et de la technologie de l’aliment sur le comportement alimentaire des oiseaux et sur leurs performances. Ce dispositif est déjà utilisé dans les programmes de recherche de l’Inrae et de l’Itavi. Il pourra être mis à contribution pour une recherche partenariale d’ici un an.