Campagne 2019/2020 record pour Haropa Port de Rouen

La bonne compétitivité des céréales françaises face aux origines concurrentes, et notamment mer Noire, ont poussé les activités vers le haut.

BZ Groupe Le Grain en Perspective, Simarex, Sénalia et Socomac (Groupe Soufflet), les quatre opérateurs céréaliers de Haropa Port de Rouen, viennent de publier un chiffre record de 9,87 Mt de céréales exportées depuis le port de Rouen pour l’ensemble de la campagne 2019/2020. C’est 9 % de plus par rapport à la campagne record de 2015/2016 et 30 % de plus que l’an passé.

Si l’on regarde dans le détail, 7,2 Mt de blé ont quitté le port de Rouen lors de la campagne qui vient de s’achever et 2,6 Mt d’orge. Autre record chiffré : le total de graines (céréales et oléo-protéagineux) importées et exportées a atteint un tonnage de 10,7 Mt cette année.

Du côté du port de Rouen, pour expliquer cette performance, on souligne la très bonne compétitivité de la production française de céréales face aux concurrents étrangers (notamment origine mer Noire), la très belle récolte 2019 en quantité et la bonne qualité des céréales en provenance de l’hinterland rouennais pour répondre à une abondante demande mondiale.

Diversification des destinations à l'exportation

Concernant les destinations, l’Algérie et le Maroc demeurent les principales destinations d’exportations de céréales à partir de Rouen. Mais les services du port normand notent « un retour en force des expéditions sur l'Afrique de l'Ouest avec le plus fort tonnage exporté vers cette région depuis 15 ans (1,08 Mt) » et « une autre destination phare : la Chine avec 900 000 t exportées en blé et orge ». La campagne a aussi été caractérisée par une « une très grande diversité de destinations (Inde, Mexique, Cuba, Yémen, Arabie Saoudite, Iran…) ».

On peut rappeler que l’environnement de cette campagne n’a pas été des plus simples avec d’abord des mouvements sociaux importants puis la crise sanitaire liée au Coronavirus. Ce qui n’a pas empêché le port de Rouen de dépasser les 1 Mt au départ pour chacun des mois de février, mars et avril. L’approfondissement du chenal d’accès aux installations portuaires, opérationnel depuis juillet 2019, a cependant permis d’accueillir 90 navires de fort tonnage.

Enfin, les produits agro-industriels (alimentation animale, huiles végétales, malt, sucre, cacao, bio-carburants...) et les engrais ont atteint un total échangé supérieur à 3,35 Mt entrées et sorties confondues.