Coccidiose aviaire : Un mode de vaccination qui évolue

Le vaccin Paracox 8, un des six vaccins autorisés contre la coccidiose aviaire, voit son emballage modifié, en lien avec un usage qui va se développer dans les couvoirs.

Apparu en 1996, le vaccin Paracox 8  a été le premier vaccin vivant atténué autorisé contre huit souches de coccidies du poulet  et accessible aux éleveurs via leur vétérinaire.

A partir de fin juillet-début août, ce produit sera disponible en flacon de verre, comme la plupart des autres vaccins, et non plus en pochette plastique.

Cette présentation revêt deux avantages majeurs :

  • pour l’applicateur du vaccin, un flacon de 1000 ou 5000 doses est plus pratique à utiliser que le précédent sachet en plastique, par ailleurs moins écoresponsable que le verre ;
  •  
  • pour le distributeur du produit (vétérinaire ou pharmacien), la durée de commercialisation est prolongée de 5 semaines jusqu’à 33 semaines après fabrication, sachant que cette comprend une durée incompressible de contrôles de la qualité et des délais de livraison.

Ce changement fait suite à une évolution du lieu de vaccination.

Initialement, le vaccin était administré dans les élevages entre 5 et 9 neuf jours d’âge, via les cloches d’abreuvement des poulaillers. D’où le sachet plastique avec versoir. Puis la généralisation des pipettes a rendu le plastique de moins en moins fantastique.

Depuis deux ans, le vaccin peut être administré à un jour au couvoir, avec l’avantage d’assurer une meilleure homogénéité de prise vaccinale, une meilleure absorption et au final une meilleure immunité.

Au couvoir, la présentation en flacon est aussi appréciable car elle exige moins de manipulation, sachant que le vaccin doit être mélangé avec un solvant gélifié avant d’être nébulisé sur les poussins qui avalent la solution.

En revanche, pour garantir une bonne protection vaccinale, il est toujours nécessaire de pratiquer les trois recyclages des coccidies qui imposent une sporulation dans le substrat de la litière et une réabsorption par les jeunes volailles durant au moins 21 jours.

Le laboratoire MSD a aussi fait fabriquer en Italie un automate de vaccination pour les couvoirs qui est en mesure de pratiquer également la vaccination contre la bronchite infectieuse.

Les vaccins autorisés contre la coccidiose

- Huveguard NB avec 2 espèces (Eimeria brunetti, E necatrix) 

- Paracox 5 avec 4 espèces (E acervulina, deux variants E. maxima, E mitis, E tenella) 

- Huveguard MMAT avec 4 espèces (E acervulina, E. maxima, E mitis, E tenella) 

- Evant  avec 5 espèces (E acervulina, E. maxima, E mitis, E préado, E tenella) 

- Avalon avec 5 espèces (E acervulina, E brunetti, E. maxima, E necatrix, E tenella)

- Paracox 8  Avec 7 espèces (E acervulina, E brunetti, 2 variants E. maxima, E mitis, E necatrix, E praecox, E tenella)