Du pois jaune, du pois, de la fève et du chanvre sur la route des protéines végétales chez Nestlé

Après les animaux de compagnie nourris aux nouvelles protéines (féverole, millet et insecte), Nestlé vient de lancer une boisson et a collaboré au développement de hot dogs et de burgers à base de protéines végétales.

Elle s’appelle Wunda et c’est une nouvelle marque fabriquée et lancée par Nestlé sur le segment des boissons dites végétales, le 12 mai 2021. La base de ce nouveau produit est le pois jaune, « principalement cultivé en France », « au goût si léger » qu’il s’adapte « à toutes les envies : à boire nature, dans des céréales, dans le café, le thé, dans la pâtisserie ou pour préparer des recettes salées… » peut-on lire dans le communiqué du géant de l’agroalimentaire. Une gamme étendue d’usages qui n’est pas la caractéristique de beaucoup d’autres boissons de ce genre que l’on trouve déjà sur le marché.

Six mois seulement de R&D en interne (programme R&D Accelerator de l’entreprise) ont été nécessaires pour créer cette nouvelle boisson, dont le processus de développement a intégré le consommateur à toutes les étapes. Les qualités du pois jaunes sont nombreuses au niveau cultural : résilient, cette légumineuse nécessite a priori moins de fertilisants et moins d’eau que d’autres végétaux pour sa croissance. Il est très riche en protéine et en fibre et possède une très faible teneur en matière grasse. C’est aussi une bonne source de calcium et de vitamines B2, B12 et D. Les trois références de la gamme (nature, sans sucre, chocolatée) sont notées A au Nutriscore.

Wunda est lancée d’abord en France, depuis la mi-mai, dans toutes les enseignes du groupe Carrefour. Les consommateurs pourront ensuite le trouver aux Pays-Bas et au Portugal avant d’être disponible partout en Europe.

Wunda n’est que le précurseur d’un développement important de Nestlé sur le segment des boissons végétales. « La marque travaille déjà sur d’autres innovations afin d’offrir aux consommateurs encore plus de choix d’alternatives végétales de qualité et respectueuses de l’environnement » indique le communiqué.

Alternatives à la viande… aussi

Ce 18 mai, le groupe a également annoncé que son centre de R&D spécialisé dans l’alimentation installé dans l’Ohio (Etats-Unis) et que son réseau de R&D global avaient collaboré avec les équipes culinaires de la jeune entreprise californienne Sweet Earth Foods, producteur d’un nouveau hot dog vegan (Sweet Earth Vegan Jumbo Hot Dog) et à la reformulation de son désormais classique Sweet Earth Awesome Burger 2.0 (lancé en 2019).

Le premier sera mis en vente aux Etats-Unis chez Ahold au démarrage puis chez Kroger. Le second sera lancé cet été au niveau national outre-Atlantique chez Target, Whole Foods, H-E-B, Sprouts, Amazon Fresh…

SweetEarthFoodsHotDog202105

Le hot dog est fabriqué avec une base de protéines pois et pomme de terre alors que le second innove en intégrant du chanvre au mix de protéines issues de fèves et de pois.  Cette nouvelle formulation permet, selon l’entreprise californienne, de se rapprocher encore plus de la texture de la viande de bœuf et de la consistance d’une viande de burger. Le tout certifié non OGM.

Selon une enquête menée en 2018 par le cabinet Mintel, les deux demandes principales en faveur de substituts à la viande concernent les hot dogs et les burgers.