Grippe aviaire : les volailles britanniques seront « libérées » le 2 mai

L'obligation de claustration des volailles sera levée le lundi 2 mai au Royaume-Uni a annoncé hier l'Agence britannique de la santé animale et végétale (Apha).

Malgré l’apparition de foyers britanniques en élevage (26 avril pour le plus récent), l’autorité sanitaire a décidé de lever les mesures de confinement général. Les volailles et autres oiseaux captifs n'auront plus besoin d'être claustrés, sauf dans une zone de protection autour d’un foyer.

En vigueur depuis le 29 novembre, cette obligation n’a pas empêché l’apparition de 116 foyers d’influenza aviaire H5N1 hautement pathogène depuis fin octobre : 96 en Angleterre, 5 au Pays de Galles, 9 en Ecosse, 6 en Irlande du Nord. Selon Christine Middlemiss, responsable des affaires vétérinaires, «  c’est la pire épidémie de grippe aviaire à avoir jamais frappé le Royaume-Uni. »

 

Pas de relâchement sur la biosécurité

Des mesures strictes de biosécurité restent obligatoires, «  car l'infection peut encore circuler dans l’environnement pendant encore plusieurs semaines. » Cela signifie que tous les détenteurs d'oiseaux (compagnie, commerciaux ou basse-cour) doivent faire preuve de diligence en continuant à prendre des mesures de biosécurité efficaces et préventives, notamment en nettoyant et en désinfectant l'équipement, les vêtements et les véhicules, en limitant l'accès aux personnes non essentielles sur leurs sites, et les travailleurs qui changent de vêtements et de chaussures.

Tous les rassemblements de volailles restent interdits.  « Une biosécurité scrupuleuse reste la forme de défense la plus critique pour assurer la sécurité de vos oiseaux » souligne l’autorité sanitaire.