La bourse de Londres est autorisée par la Commission européenne à racheter Refinitiv

La Commission européenne vient de valider le rachat de Refinitiv par London Stock Exchange Group (LSE), la bourse de Londres. Elle poursuit son examen du rachat de Borsa Italiana Group par Euronext.

Annoncé dès le mois d’août 2019, le rachat de Refinitiv, spécialiste états-unien de la fourniture de données et d’infrastructures financières et boursières, par le London Stock Exchange Group (bourse de Londres), une opération de 27 Md$, vient de connaître son quasi-épilogue : la Commission européenne, qui s’était saisie de l’opération fin juin 2020 pour examiner des possibles atteintes à la concurrence au sens de la réglementation européenne, vient de donner son accord pour ce rachat, le 13 janvier 2021.

Outre la cession de la bourse de Milan, annoncée en octobre 2020 et jusqu’alors propriété de la bourse de Londres, la Commission européenne a exigé du groupe LSE qu'il continue « de proposer en libre accès les services de compensation de dérivés de taux d'intérêt de gré à gré », fournis par sa filiale LCH Swapclear. Autre concession : le LSE s'engage à « respecter les dispositions du règlement de l'UE sur l'infrastructure du marché européen (...) malgré le Brexit ». Il promet aussi de fournir un accès aux données de sa plateforme « à tout concurrent actuel et futur ». Ces engagements sont pris pour une période de dix ans.

Un géant de l’information boursière et financière

Les deux entreprises, LSE et Refinitiv, « ont proposé des engagements qui vont faire en sorte que les marchés restent ouverts et concurrentiels et l'acquisition ne conduira pas à des prix plus élevés ou moins de choix et d'innovation pour ces produits », a écrit la commissaire à la Concurrence, Margrethe Vestager, dans un communiqué. Dans un autre communiqué, la bourse de Londres indique que « la transaction reste soumise à un petit nombre d'autorisations de la part d'autorités de la concurrence et de régulation financière et devrait aboutir sous peu durant le premier trimestre 2021 ».

Il convient de rappeler que Refinitiv est un important fournisseur de données et d'infrastructures de marchés financiers dans le monde, à l’image de Bloomberg par exemple, comptant une clientèle de plus de 40 000 établissements dans 190 pays, selon l’AFP. Il est notamment connu des professionnels du secteur pour son terminal d'informations financières Eikon. Cette opération va permettre à LSE de devenir un acteur majeur de l’information et de la donnée financière et boursière, et moins un acteur des négociations et transactions sur titres et produits financiers à l’avenir.

Les deux structures réunies réaliseront un chiffre d’affaires d’environ 6 Md$ et le siège social sera basé à Londres. L’opération devrait permettre des réductions de coûts d’environ 390 M€ dans les cinq prochaines années.

Rapprochement Euronext/Borsa Italiana Group

Du coup, la plateforme Euronext, spécialiste paneuropéen de la gestion des bourses de valeurs et qui avait annoncé le vendredi 9 octobre le rachat de Group Holdings Italia S.p.A. (propriétaire de Borsa Italiana Group) pour 4,325 Md€, voit d’un bon œil l’approbation par les autorités européennes de cette opération Refinitiv/Bourse de Londres.

La cession de la bourse de Milan par la bourse de Londres et la volonté d’Euronext (qui gère déjà Paris, Bruxelles, Amsterdam, Lisbonne, Dublin et Oslo) d’acquérir la structure transalpine (bourse d’échanges des valeurs, système de chambre de compensation, plateforme de négociations de dettes souveraines, contrat de futures sur blé dur) renforcent la faisabilité de l’opération entre l’Européen et l’Italien.

Cette dernière est cependant encore soumise à l’examen des autorités de concurrence de l’UE et de différentes juridictions mais Euronext et Group Holding Italia S.p.A. avaient indiqué, en octobre, espérer boucler l’opération pendant le premier semestre 2021.