Légumes : trois techniques de gestion des adventices en anticipation de la culture

La station Serail, dans le Rhône, a évalué plusieurs grands types de techniques alternatives de gestion des adventices, en anticipation et en cours de culture. Solarisation, occultation et faux semis ont été positionnés avant la mise en culture, précédant des binages et buttages en cours de culture.

La solarisation

 

La solarisation consiste à placer un film transparent sur la planche de culture pendant un mois à six semaines avant la mise en culture. © Serail

Cette technique consiste à placer un film transparent sur la planche de culture pendant un mois à six semaines avant la mise en culture. Le sol doit être préalablement rechargé en eau à hauteur de la réserve utile. Une période de trois jours avec des températures préférentiellement supérieures à 30°C doit suivre la pose. L’eau présente dans le sol va diffuser la chaleur créée par la réverbération des rayons du soleil sur le film. Cette augmentation de température a un effet sur la viabilité des graines d’adventices et sur certains pathogènes du sol. Cette technique est délicate à mettre en place car la qualité de pose est primordiale et très dépendante du soleil.

 

L'occultation

 

L'occultation consiste à placer un film opaque sur la planche de culture un mois et demi avant la mise en place de la culture. © Serail

Il s’agit de placer un film opaque sur la planche de culture un mois et demi avant la mise en place de la culture. Après sa pose, manuellement ou mécaniquement, elle est arrosée afin de favoriser la germination des graines d’adventices. Avec quelques jours pas trop froids, la température va s’élever légèrement dessous provoquant la levée de dormance anticipée de certaines graines. La privation de lumière va engendrer le dépérissement de tous les jeunes adventices. La toile peut être utilisée sur trois campagnes mais sa manipulation est difficile une fois souillée.

 

Le faux semis

 
Le faux semis consiste à préparer un lit de semences sans semer puis de laisser germer les adventices avant de les détruire. © Serail

La technique consiste à préparer un lit de semences sans semer puis de laisser germer les adventices avant de les détruire. La destruction des adventices à des stades précoces peut se faire au travers de l’utilisation de différents outils : cultirateau, herse étrille et désherbage thermique étaient inclus dans l’essai. Cette méthode a un débit de chantier intéressant avec la mobilisation d’un seul ETP. Son efficacité dépend aussi des conditions météorologiques après son application : sèches et assez ensoleillées pour favoriser la germination.