Loire-Atlantique - Les ambassadeurs passent à l’action

La presse locale était conviée à Paulx pour la présentation de la démarche Juste de Loire-Atlantique et de la bouteille de lait commercialisée dans les magasins U du département.

Après le lancement de la marque le 4 décembre dans l’Hyper U de La Chapelle-sur-Erdre (lire notre article du 11 décembre), les ambassadeurs de Juste de Loire-Atlantique continuent de communiquer.

Ce mercredi 16 décembre, ils ont convié des journalistes à Paulx pour leur présenter cette démarche locale. Denis Audoire, éleveur du Gaec Paulx de lait les accueillis dans sa ferme. Il était accompagné de François Michaud du Gaec AMB à La Limouzinière, Camille Fleury du Gaec de l’Enclos à Saint-Etienne-de-Mer-Morte, Sébastien Thomas du Gaec de l’Avenir à Paulx, tous collectés pour la marque Juste, ainsi que Yoann Vetu, éleveur laitier au Petit-Auverné et ambassadeur.


Les échanges ont principalement concernés le prix du lait : le prix payé aux producteurs est garanti à 0,45 € le litre, le prix en grande et moyenne surface - à 0,98 €/l - se situe dans ceux du marché pour une bouteille (et non une brique) d’une marque de producteurs… En clair, le prix est l’aboutissement d’une répartition tripartite gagnant-gagnant.

« Avec cette démarche, nous voulons montrer à tout le monde que c’est possible d’être payé à ce prix-là, c’est-à-dire une rémunération qui couvre notre coût de production. Aujourd’hui, nous avons perdu un maillon de la chaîne, d’autres personnes nous prennent notre valeur ajoutée. Là, nous prenons tout en main et nous prouvons que nous faisons quelque chose de bien », insiste Yoann Vetu.

Lors de cette conférence de presse, il a aussi été question de volumes, de traçabilité, d’organisation entre les différents acteurs, d’envie de proposer des produits locaux… Avec cette démarche, et le rôle d’ambassadeur, les agriculteurs deviennent donc, en quelque sorte, des commerciaux. La preuve, s’il en fallait une, qu’être agriculteur c’est être polyvalent : en plus de son métier, il faut aussi être un peu vétérinaire, technicien, communicant et vendeur !

Juste de Loire-Atlantique en est à ses tous premiers pas et espère bien grandir petit à petit. Après une quinzaine de jours de commercialisation des bouteilles de lait, les retours sont positifs puisque le directeur de l’Hyper U de Savenay a confié aux ambassadeurs que les ventes décollaient bien.

Après ce partage avec la presse locale, les ambassadeurs espèrent pouvoir très vite communiquer directement auprès des consommateurs avec, notamment, des animations dans les supermarchés. D’ailleurs, il se trame déjà quelque chose… Des crêpes avec du lait Juste de Loire-Atlantique devraient ravir les papilles pour la Chandeleur.