Veaux – La tension monte

Veaux d’engraissement et label – Le commerce se tend avec des intégrateurs qui vont réduire leurs mises en place pour les sorties des vacances de février. Les tarifs des bons veaux Holsteins ou Normands résistent à la pression des gros opérateurs. Le tri est en revanche plus sévère dans les lots en écartant les veaux plus légers ou de moindre conformation. La baisse est marquée pour les Montbéliards et les croisés laitiers ou mixtes R et O de conformation. Le marché export sur l’Espagne suit cette tendance, même si les niveaux de prix restent encore favorables par rapport à la France. La vente est également plus calme dans les bons croisés U. Dans les très bons veaux Limousins, les tarifs sont reconduits dans les sujets bien conformés.

Veaux de boucherie – Les températures chaudes restent pénalisantes pour la vente de viande de veau. Les sorties sont difficiles avec des retards de sortie ce qui entraine un recul des prix de la viande de veau. La vente est également plus difficile pour les veaux élevés sous la mère. 

Avis d’expert :

Veaux : La tendance va s’orienter à la baisse  dans toutes les gamme de marchandise

Veaux de boucherie : Les opérateurs attendent la rentrée pour retrouver un peu de fluidité dans les échanges

Cliquer ici pour retrouver tous vos cours sur le bétail vif