Viande bovine – La hausse reste d’actualité dans les Charolaises et les laitières

Bovins de boucherie – Au niveau commercial, l’activité de la semaine est marquée par des conditions climatiques très favorables aux repas en extérieur. Les travaux de saison amenuisent l’offre dans les abattoirs. Les tarifs se stabilisent dans les femelles Parthenaises, Blondes d’Aquitaine, Aubracs, ou Blanc bleus de qualité bouchère, au regard des faibles commandes dans les abattoirs. L’équilibre offre/ demande reste encore favorable aux Limousines et Charolaises, mais des signes d’essoufflement sont perceptibles. Le commerce reste fluide dans les allaitantes de choix secondaire, qui sont recherchées principalement pour la production de viande hachée. Réformes laitières – Les abattoirs cherchent toujours à sécuriser leurs approvisionnements, mais cela ne se fait qu’au prix d’une guerre féroce dans les campagnes. La demande en minerai pour la viande hachée est le nerf de cette guerre, mais qui dit "guerre » dit également des blessés et des morts. C’est la grande crainte pour certaines structures. La faiblesse de l’offre profite aux éleveurs, avec des hausses qui perdurent dans les vaches Prim’Holsteins, Normandes, Montbéliardes ou Abondances. La demande est soutenue dans les taureaux de réformes pour la production de minerai. Jeunes bovins – Le marché italien a stabilisé ses prix depuis quelques semaines, et cela se ressent sur le marché français où le niveau de l’offre est plus en adéquation avec les besoins dans les Charolais, même si les tarifs progressent encore. Le déficit d’offre reste marqué dans les Blonds d’Aquitaine, dont les tarifs restent fermes, mais pour des animaux qui coûtent très cher à produire.

Avis d’expert :

Bovins races allaitantes : Les bonnes femelles de qualité bouchère vont plafonner, mais la tendance restera haussière dans les allaitantes R de conformation.

Bovins races laitières : La tendance restera positive faute de disponibilité dans les campagnes.

Jeunes bovins : Le commerce restera régulier avec des tarifs en légère progression

Cliquer ici pour retrouver tous vos cours sur le bétail vif