[Communiqué de presse] - Budget de la PAC :  "un coup de rabot inacceptable !"

Delphine BISSON

[Communiqué de presse] - Budget de la PAC :  "un coup de rabot inacceptable !"
20101102_europe.jpg - ©

La FRSEA, les Jeunes agriculteurs et la chambre d'agriculture des Pays de la Loire, ont réagi à l'annonce de la baisse du budget de la PAC de 5%. Voici le contenu du communiqué.

Ce que la FRSEA, Jeunes agriculteurs et la chambre d'agriculture des Pays de la Loire craignaient depuis longtemps est en train de se produire : les nouvelles politiques européennes (gestion des migrations, sécurité, défense) et le Brexit vont être financées par la Politique agricole commune !
La baisse du budget de la PAC – annoncée par la Commission à moins 5 % - sera en fait beaucoup plus importante en Euros constants, c’est-à-dire en tenant compte de l’inflation : très au-delà de 10 % de baisse !
Cela veut concrètement dire que les aides directes pour les producteurs vont une nouvelle fois être rabotées. Après l’application de la « convergence européenne et nationale » qui a fortement diminué les aides directes des agriculteurs depuis 2014 en particulier ceux des Pays de la Loire, le prélèvement supplémentaire de 4.2 % sur les aides directes 2018 et 2019, une nouvelle baisse est annoncée.
Tout cela est inacceptable. La PAC est indispensable pour le revenu des agriculteurs et elle devrait être porteuse de solutions pour les enjeux stratégiques de l’Union Européenne et de la planète : enjeu de souveraineté alimentaire, enjeu d’équilibre économique sur les territoires, enjeux climatiques et environnementaux, …
La FRSEA, Jeunes agriculteurs et les chambres d’Agriculture des Pays de la Loire estiment que cette annonce de la Commission européenne est une grave faute politique ! De nouvelles politiques européennes supposent de nouvelles ressources et de plus fortes contributions des Etats.
Il est désormais du devoir du Président de la République d’entrainer un mouvement général des Etats de l’Union européenne pour refuser ce budget. Il ne suffit pas d’afficher une vision et une ambition européenne ; il faut être capable de faire bouger les choses. C’est ce que nous attendons du Président de la République.
 

Source Agri85

Publié par Delphine BISSON

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires