Des Ariégeois se mobilisent contre le glyphosate, et multiplient les plaintes

Des Ariégeois se mobilisent contre le glyphosate, et multiplient les plaintes

Le collectif ariégeois "Campagne glyphosate" s'apprête à lancer une nouvelle série de plaintes pour "mise en danger de la vie d'autrui", après avoir déposé en juin sept dossiers étayés par des analyses d'urines contaminées par l'herbicide le plus commun.

"Les résultats sont toujours aussi inquiétants, la moyenne des taux de glyphosate dans les urines des plaignants est environ 15 fois supérieure au taux maximum autorisé dans l'eau potable", a souligné Dominique Masset, l'un des responsables de la "Campagne Glyphosate", commentant les nouvelles analyses d'urines.

Pour les sept premières plaintes, déposées en juin, qui visent la "mise en danger de la vie d'autrui, tromperie aggravée et atteinte à l'environnement", le parquet de Foix avait décidé de se dessaisir au profit du Pôle de santé publique du TGI de Paris. Les militants du collectif ont cependant annoncé qu'ils allaient déposer 53 nouveaux dossiers devant le TGI de Foix le 15 octobre, sur la base d'analyses réalisées début octobre. Ils envisagent de déposer ainsi une centaine de dossiers par mois "d'ici la fin de l'année", a indiqué Dominique Masset à un journaliste de l'AFP.

Pour l'une de ces nouvelles plaignantes, Martine, 66 ans, consultante en santé publique, "le mouvement initié en Ariège est en passe de devenir national" : "J'espère que toutes et tous prendront conscience de la toxicité avérée aujourd'hui de tous les produits que nous ingérons à notre insu". Cette initiative du collectif ariégeois reprend une opération de l'ONG "Générations futures" qui, au printemps 2017, avait proposé à 30 personnalités de participer à une campagne d'analyses pour déterminer "l'exposition des Français au glyphosate". "Nous sommes tous contaminés", déclarait alors François Veillerette, porte-parole de l'ONG démontrant que "100% des échantillons analysés contenaient du glyphosate".

Par ailleurs, la Cour européenne de justice (CJUE) doit se pencher le 20 novembre sur quatre questions préjudicielles posées par l'avocat d'un groupe de Faucheurs volontaires de l'Ariège, qui avaient été renvoyés devant le tribunal correctionnel de Foix pour des actions anti-glyphosate.   En septembre 2016 et mars 2017, ces Faucheurs avaient mené des opérations coup de poing dans des enseignes à vocation agricole ou de bricolage et sont poursuivis pour des dégradations devant le tribunal correctionnel de Foix.

Mais, la juridiction ariégeoise a décidé de sursoir à statuer jusqu'à une décision de la CJUE. Ces questions préjudicielles concernent "les méthodes d'évaluation des pesticides en général (...) car les pesticides tels qu'ils sont commercialisés ne sont pas suffisamment analysés", a déclaré Guillaume Tumerelle, l'avocat des Faucheurs volontaires

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 23

Baba

D'accord avec DDX, la pilule contraceptive est sûrement le perturbateur endocrinien
responsable de cancers féminins ,du manque de spermatozoïdes chez l'homme
ainsi que des pubertés précoces. Mais CHUT..... Il ne faut pas le dire, mieux vaut accuser
les agriculteurs. LA VERITE SERAIT TROP DURE A ENTENDRE.

ddx

mais je vous rassure coeur, avec des raisonnement comme le votre il n y aurra bientot plus d agriculteur en france et vous mangerez des" steacks" au soja ogm traité au glyphosate importé d amérique du sud

ddx

a coeur sur quoi vous basez vous pour prétendre que ce sont les phytos qui sont responsable de tous ces cancers ?????
il y a plein d autre polluant dans l air ,des ondes téléphone, le wi fi ect, la cigarette ,les fuites d hydrocarbures des voitures et camion, les déchets nucléaire , le kérosène largué par les avion, les résidus de pillule et de médicament dans les rivières...... mais non selon vous se sont les agriculteurs qui emploi des phytos qui sont responsable de tous les maux!

bleue 26

les produits de traitements sont les médicaments des plantes comme les medicaments pour les hommes. si l'ésperance de vie augmente c' est aussi grace à eux, quand il n y avait pas d' antibiotiques pour les hommes et animaux c' était la catastrophe comme pour les produits de synthèse pour les plantes.c' est par la science que l' on se sort des catastophes, si pour les cancers il y avait un traitement miracle ça serait extraordinaire. sur les 400000 cas il y en en a 10000 du au tabac et 60000 du à l' alcool pas de mesures par les écolos bobos qui sont pour la légalisation du cannabis sans glyphosate.

simple citoyen

génération futures et toutes ces associations se moquent des normes.En effet le seuil retenu pour la qualité de l'eau de consommation est quelque chose d'extremement bas et très très en dessous de ce qui peut nuire à l'homme si celui ci en buvait 5 litres par jours pendant toute une vie.Le produit de décomposition du glyphosate l'AMPA est aussi produit par des décompositions de lessives y compris Bio.Nous sommes dans des dérives anti sciences,anti vérité.Faire Peur pour se faire voir et vendre ses idées,ses livres...

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier