anonymous

JA+FDSEA : de la commune au national, le réseau se mobilise

J. Pertriaux

JA+FDSEA : de la commune au national, le réseau se mobilise
Les candidats des quatre collèges présentés par JA+FDSEA sont montés sur scène et ont exprimé leurs motivations à être élus à la Chambre d'agriculture. JP - © JP

La liste JA+FDSEA a organisé son meeting de campagne aux élections Chambre d'agriculture, lundi 14 janvier, à Sées. Christiane Lambert, présidente de la FNSEA, et Jérémy Decerle, président JA national, étaient présents. Dans la salle, 250 personnes.

JA+FDSEA : de la commune au national, le réseau se mobilise
JP

La coopération soutient le syndicalisme
Jean-Luc Duval, vice-président d'Agrial, a pris la parole : « je crois dans la liste JA+FDSEA. Je la porte dans le monde de la coopération. J'aime voir les représentants syndicaux dans nos réunions pour engager les débats ».
Jérémy Decerle de répondre : « la coopération doit savoir ce que le syndicalisme lui a apporté. La coopération doit laisser la place au syndicat de parler d'économie. Nous devons dialoguer rapidement. C'est pourquoi, avec Samuel Vandaele, (secrétaire général JA national), nous avons intégré le conseil d'administration de Coop de France ». Et Christiane Lambert l'assure : « la coopération, c'est ce que nous avons fait de mieux jusque-là ».

En quoi la FNSEA et JA se démarquent des autres syndicats ?
Jérémy Decerle : Le syndicat Jeunes agriculteurs se démarque par sa légitimité, sa connaissance et son professionnalisme sur le dossier renouvellement des générations en agriculture. Notre maîtrise technique du dispositif d'accompagnement à l'installation, sur les plans humain et financier, offre une vision pragmatique de l'évolution du métier. Et non binaire. Nous souhaitons une agriculture à visage humain et à visage réaliste.
Christiane Lambert : La FNSEA est un syndicat de proposition, de négociation, pas toujours dans la contestation. Nous savons protester quand les lignes rouges sont franchies. Mais nous savons aussi avancer. La FNSEA se distingue par son réseau d'élus, de la commune à Bruxelles en passant par les cantons, les départements, les régions et le national. C'est une vraie richesse.

Quels sont les points forts de votre projet commun pour les élections Chambre d'agriculture ?
Jérémy Decerle : La cohérence de nos propositions. Notre volonté de redonner de l'attractivité, de la considération et de la reconnaissance au métier d'agriculteur, vis-à-vis des pouvoirs publics et de la société. Nous voulons maintenir un parterre de paysans nombreux : la population des cédants augmente, elle doit être remplacée par des hommes et des femmes formés.
Christiane Lambert : Le réalisme de notre projet les pieds sur terre. Nous avançons ensemble. Sans utopie, mais avec pragmatisme. Des opportunités existent en agriculture, il faut les saisir. Les agriculteurs rencontrent des difficultés, nous travaillons pour les régler. Nous gérons au quotidien les sujets conjoncturels, mais aussi les pistes d'avenir. Le monde bouge, les exploitations aussi.

 Pourquoi faut-il voter JA+FNSEA ?
Jérémy Decerle : Pour la responsabilité, l'historique et le professionnalisme des candidats qui conduisent une liste ancrée dans le territoire. Pour compter sur des instances JA+FNSEA partout. Notre ancrage et notre organisation pyramidale nous positionnent au plus proche du terrain. Voter pour nous assure une meilleure défense et un accompagnement fort des agriculteurs.
Christiane Lambert : Parce que nos équipes sont ancrées dans le territoire, parce qu'elles présentent une diversité de profils et de compétences. Nos futurs dirigeants présentent un esprit d'équipe, ils sont actifs et dévoués. L'agriculture vit des mutations importantes : les élus sont des repères capables de tracer les lignes d'horizon crédibles.

Source l'Agriculteur Normand

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier