anonymous

Le Crédit Agricole lance un fonds d’investissement dédié à la transition énergétique agricole et agroalimentaire

ASL

Le Crédit Agricole lance un fonds d’investissement dédié à la transition énergétique agricole et agroalimentaire

Le groupe Crédit Agricole a annoncé au Salon de l’Agriculture, la création de CA Transitions, le premier fonds d’investissement bancaire pour compte propre dédié aux transitions énergétique, agricole et agroalimentaire.

Ce fonds appelé CA Transitions, accompagnera ainsi le développement de PME, ETI et coopératives engagées dans ces nouveaux modèles. Pour le Crédit Agricole, la création de ce fonds répond à "un double enjeu" : "accompagner le besoin en fonds propres des PME, ETI et coopératives de la transition énergétique, agricole et agroalimentaire, et répondre ainsi aux attentes des consommateurs-citoyens qui plébiscitent des modèles de croissance plus responsables." 

CA Transitions proposera des montants d'investissement compris entre 1 et 20 millions d'euros, et plus en co-investissement avec les sociétés de capital investissement régionales, pour une durée de 5 à 10 ans, et sera géré par IDIA Capital Investissement, filiale de gestion spécialisée du groupe Crédit Agricole. CA Transitions a pour objectif de lever 200 M€, apportés par les Caisses régionales de Crédit Agricole et le groupe Crédit Agricole S.A.

Concrètement, le fonds CA Transitions, en investissant en capital, accompagnera : des entreprises de la transition énergétique, en ciblant plus précisément la production d’énergies renouvelables, l’efficacité énergétique dans les bâtiments, les réseaux intelligents de stockage et de distribution d’énergie ou le recyclage et la valorisation de matériaux. Autres entreprises ciblées pouvant être accompagnées par le fonds : les coopératives et entreprises agroalimentaires en transition, qui s’engagent à s’améliorer sur un certain nombre d’enjeux comme la durabilité de leur chaine d’approvisionnements, la gestion de l’eau ou de l’énergie, le traitement des déchets… Le fonds cible également des entreprises qui ont vocation à faciliter les transitions agricoles et agroalimentaires, en proposant des produits et des services aux producteurs agricoles et aux entreprises de transformation. Cela comprend, par exemple, des technologies pour une agriculture de précision, ou encore des solutions facilitant le développement de circuits courts locaux.

Sur le même sujet

Commentaires 3

CASH38

Le crédit agricole mutuel a été créé, département par département, dans un bureau de la direction des services agricoles ! Aujourd'hui les caisses régionales cherchent les marchés juteux et dans certaines régions tournent le dos aux agriculteurs et à l'agriculture même et surtout celles dont le président est agriculteur ! Je me souviens des campagnes de vulgarisation agricole dans les campagne (l'azote marque, le réglage des charrues, ..); Aujourd’hui, le financement de l'achat de terres coute plus cher qu'un appartement en ville ! Quant au matériel, il est encore plus cher que celui d'une berline ! Courage fuyons !

kevin17 suite

est ce une forme de privatisation des coopératives (étonnant pour une banque mutuelle).
toutes ses nouvelles star up et circuit court auront les mêmes contraintes de coût, de sécurité alimentaire , d'hygiène, de fraicheur, d'invendu .
un fromage de ferme n'est pas un camembert de Normandie.
croire faire du nouveau, quand tout deviendra comme l'ancien...

kevin17

des solutions facilitant le développement de circuits courts locaux.
le circuit court à petite échelle l'avantage s'est le black, une salade sur deux l'etat y voit rien.
a grosse échelle, il faut s'organiser pour les volumes , la grande mère qui tient le stand, travail dissimulé, ou bien on a recourt à des star up , genre ruche qui dit oui, bonne marge pour mise en relation producteur-acheteur, 20% (même une coopérative n'a pas de telle marge et en plus avec beaucoup d'équipement), 20% pour un site internet, bien vu.
l'agriculture avait déjà organisé la mise en marché de ces productions. nous allons réinventé des structures d'aides à la mise en marché.

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier