anonymous

Le MIN le 2e de France après Rungis déménage

Catherine Perrot

C’est une première dans l’histoire des marchés d’intérêt national (MIN) : celui de Nantes, le 2e de France après Rungis, vient de déménager, depuis le centre-ville, jusqu’à Rezé, en bordure du périphérique.

MIN

marchés d’intérêt national

Le MIN de Nantes, c’est le 2e marché d’intérêt national de France, juste derrière Rungis. Installé sur l’île de Nantes, il y a près de 50 ans, ce marché des professionnels, véritable « ville dans la ville », devait libérer l’espace pour le futur CHU de Nantes. Il devait aussi s’agrandir, devenir plus fonctionnel et plus accessible, et plus proche aussi des lieux de production maraîchère.
Une construction et un déménagement en temps record
C’est donc à Rezé, au sud de Nantes, au sein du site Nantes Agropolia, vaste pôle agroalimentaire de 55 hectares en cours de constitution que le nouveau MIN de Nantes s’est construit durant deux ans et demi. Le déménagement de la centaine d’entreprises, –une première dans l’histoire des MIN ! –s’est opéré sur les quatre week-ends de février, pour une ouverture fonctionnelle en mars. Enfin, l’inauguration officielle s’est déroulée les 26 et 27 avril derniers.
Ces deux jours festifs et inédits ont attiré les foules : au total quelque 25 000 personnes ont été ravies de découvrir l’envers du décor de leurs magasins de proximité, de s’informer autour des enjeux alimentaires (approvisionnement, lutte contre le gaspillage…) et de participer à des animations et des dégustations culinaires.
Pour les élus de Nantes métropole, qui ont financé ce transfert à hauteur de 90 % des 130 M€, ce transfert du MIN est l’un des grands projets de la mandature de Johanna Rolland. Elle est vue comme une opportunité de rééquilibrage entre le nord et le sud de la métropole, et comme un grand projet économique, qui pourra attirer des entreprises sur le MIN et sur Agropolia, développer autour de lui tout un écosystème agroalimentaire, représenter un nouveau modèle dans le cadre de la transition écologique et du Projet alimentaire territorial.
 

Source Agri44

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires