Loire-Atlantique - Jean-Marie Séronie aux coopérateurs d'Herbauges : ' Les perspectives sont bonnes'

Catherine Perrot

Loire-Atlantique - Jean-Marie Séronie aux coopérateurs d'Herbauges : ' Les perspectives sont bonnes'
20171204_P1210851.jpg - ©

La coopérative d’Herbauges a tenu son assemblée générale le 28 novembre dernier, à Saint-Philbert de Grandlieu, devant environ 150 personnes. Grand témoin invité pour clore cette réunion : Jean-Marie Séronie, agroéconomiste.

Ancien dirigeant de CER France dans la Manche, Jean-Marie Séronie est depuis trois ans consultant indépendant.
Accepter le monde tel qu'il est
« Le monde a changé et il ne sera plus jamais comme avant. Il faut accepter l’économie de marché : cela parait tout bête de dire cela, mais c’est profond ». Selon l’expert, depuis quelques années, l’agriculture vit quatre révolutions simultanées. La première, c’est la variabilité des prix des matières premières, qui fluctuent du simple au sextuple, de manière analogue au pétrole. Les revenus par actif agricole subissent ces variations.
La deuxième révolution agricole est technique : il devient impossible de produire sans les notions d’agroécologie (programme Ecophyto) et de diminution des médicaments administrés aux animaux (Ecoantibio).
La troisième révolution est commerciale : la production doit s’adapter à la demande du consommateur « même si celle-ci n’est pas toujours juste », commente Jean-Marie Séronie, faisant référence à la fronde contre le glyphosate. Quatrième révolution enfin, la révolution technologique, avec l’arrivée du numérique dans presque tous les domaines agricoles.
Le 'pilote' de l'exploitation donne le cap
La conséquence de la combinaison de toutes ces révolutions ? «  Une grande fluctuation des résultats technico-économiques des exploitations  ». Au cours du temps, mais surtout entre exploitations. « Le réseau CER analyse d’énormes volumes de données et met en évidence cette variabilité énorme, qui va aller, selon moi, en s’accentuant ».
« C’est à la fois inquiétant et rassurant. Cela signifie que, à contexte égal, les compétences de pilotage de l’entreprise ont de plus en plus d’importance. Il faut réussir à être compétitif à court terme et à long terme, ce qui est parfois contradictoire. L’efficacité du travail, la maîtrise technique comptent aussi énormément et elles ne sont jamais acquises ».
Demain : moins de routine, plus de complexité
Dans un proche avenir, Jean-Marie Séronie imagine que la plupart des activités agricoles de « routine » (toutes les tâches robotisables, et toute la surveillance, qui pourra s’étendre à de plus en plus de paramètres) seront réalisées  de manière automatique. L’agriculteur n’aura plus qu’à gérer « les exceptions », toujours plus complexes que la « routine ».
Sur le plan du pilotage économique, l’agriculteur devra connaître à tout moment son coût de production, son prix d’équilibre et son coût marginal (pour à tout moment décider si produire plus est opportun). Il devra surtout être à même de  garder des réserves –« ce qui n’est pas toujours facile, quand la fiscalité nous pousse au crime ! ».
Une stratégie de gestion du risque
Cette gestion du risque fera partie intégrante du pilotage : à travers des assurances (pour «atténuer » les creux ») et à travers une « trésorerie de sécurité ».  Les stratégies d’alliance (comme l’appartenance à des coopératives), ou de partage de projets avec d’autres agriculteurs, permettent aussi de diminuer la sensibilité aux risques.
« Les perspectives à moyen terme pour l’agriculture et pour le lait en France sont très favorables », conclut l’expert. « Nous avons  le potentiel humain, climatique et de sol. Le métier d’agriculteur a un bel avenir, mais il sera plus difficile qu’avant ».
retrouvez également en vidéo cette assemblée générale :

Source Agri44

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 1

AGREGATS

L'agriculture doit prendre de l'avance... Conduire son produit le plus proche du marché... Vendre des animaux découpés et de la farine plutôt que du blé..

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires