Salon - Ovinpiades - A vos moutons !

Delphine BISSON

Salon - Ovinpiades - A vos moutons !
20180223_SIA2018Ovinpiades.jpg - ©

Deux étudiants du lycée Nature de La Roche-sur-Yon représentent les Pays de Loire aux Ovinpiades, ce samedi en ouverture du Salon international de l’agriculture à Paris.

Ce week-end Gabriel Tellier, 20 ans et Louis Lardière, 16 ans, seront à Paris. Ces deux élèves du lycée Nature ne se connaissaient pas vraiment jusqu’à il y a peu. Gabriel suit un certificat de spécialisation Ovin, Louis un bac techno STAV. En décembre, ils ont été sélectionnés pour représenter les Pays de la Loire aux 13e Ovinpiades, « concours des jeunes bergers » organisé par Interbev.
Samedi, au Salon international de l’Agriculture, ils seront parmi l’élite. Face à eux, huit autres étudiants. «La sélection sera pointue ! Certains candidats viennent de grandes régions spécialisées (Nouvelle Aquitaine, Paca) », redoutent un peu les Vendéens.
Le concours national se distinguera aussi des sélections par une épreuve supplémentaire : l’évaluation de l’état d’engraissement d’agneaux de boucherie. Toute la journée leurs connaissances pratiques et théoriques seront testées :

  • tri avec identification électronique ;
  • évaluation de l’état de santé ;
  • manipulations ;
  • parage des onglons ;
  • génétique...

L’étape la plus complexe sera la reconnaissance des races de dix ovins défilant sur le ring. « Il en existe 56 différentes en France ! », précise Louis, fils d’éleveur bovin et volaille à Chavagnes-en-Paillers. «Mes copains d’internat me font réviser le soir et, depuis janvier, je viens à la bergerie du lycée pour m’entraîner. Ce concours national est une chance et une occasion unique alors autant se donner les moyens de réussir. », poursuit le futur bachelier curieux de « s’ouvrir à des choses différentes pour savoir se diversifier ».
Susciter des vocations
« Ce sont des animaux faciles à manipuler, au bon tempérament, peu craintifs et rustiques », argumente de son côté Gabriel qui se destine à cette production. Pour lu, les Ovinpiades sont « une belle opportunité de rencontrer des professionnels et une expérience valorisante ».
Le gagnant du concours repartira avec une brebis pure race pour l'encourager à fonder son élevage. « Les Ovinpiades ambitionnent depuis leur création de susciter des vocations dans une filière perçue comme exigeante en temps de travail », expliquent Marion Faure, enseignante en STAV et Patrice Briand, responsable de l’exploitation agricole du lycée. « Nos deux jeunes ont des profils différents. C’est la preuve que chacun a su trouver sa place dans ces Ovinpiades et plus largement, qu’il y a des voies différentes pour réussir. C’est forcément une levier positif », ajoute, avec satisfaction, Frédérique Dubourdieu, chargée de mission de l’établissement.
 

Source Agri85

Publié par Delphine BISSON

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires