anonymous

Fièvre catarrhale ovine (FCO) - Un fort impact sur les veaux cet hiver. Protégez votre troupeau

Dr Didier GUERIN – GDS Creuse – www.gdscreuse.fr

Fièvre catarrhale ovine (FCO) - Un fort impact sur les veaux cet hiver. Protégez votre troupeau

FCO, des foyers détectés => La fièvre catarrhale ovine (FCO), sérotype 8 (BTV8), sévit de nouveau en France depuis fin 2015. L’extension progressive et inéluctable du virus que nous avions annoncée se confirme avec de forts impacts cet hiver sur les veaux.

Une circulation de 5 sérotypes en Europe

Fièvre catarrhale ovine (FCO) - Un fort impact sur les veaux cet hiver. Protégez votre troupeau

Au 26/11/2018, pour 2018, 812 foyers de FCO ont été déclarés dans 7 pays européens (cf. tableau) avec 5 sérotypes (1, 3, 4, 8 et 16). La majorité des foyers a été signalée en France (619 foyers avec co-circulation 4 et 8) et en Italie (102 foyers avec co-circulation 1, 3 et 4). Le sérotype 4 a été très répandu (5 des 7 pays). Le nombre de foyers de sérotype 1 baisse depuis plusieurs années. Il était détecté en Italie, Espagne et Portugal en 2017 et seulement en Italie en 2018. Des foyers de sérotype 3 ont été signalés en Sardaigne fin 2018 (détection en octobre 2017 en Sicile). Le sérotype 4 continue de circuler en Italie après une épizootie marquée qui a concerné la Sardaigne en 2017. Le sérotype 16 a été détecté de manière sporadique en Grèce avec 8 foyers confirmés dans les îles du Dodécanèse (proches de la Turquie). Ce sérotype avait été identifié à Chypre en 2014, puis en Grèce et en Turquie à partir de septembre 2017.

Le sérotype 8 en Allemagne depuis fin 2018

Les autorités vétérinaires allemandes ont confirmé le 12/12/2018 un foyer de FCO-8 dans la région de Rastatt. Il s’agit du 1er foyer de FCO déclaré dans le pays depuis 2009. Une zone de restriction d’un rayon de 150 km couvrant la totalité du Bade-Wurtemberg et de la Sarre et le Sud de la Rhénanie-Palatinat et de la Hesse, a été mise en place. Le ministère de l’Agriculture a précisé que, dans les années à venir, tous les bovins, ovins et caprins du pays seront vaccinés contre les sérotypes 4 et 8. Le sérotype 8, détecté en Allemagne en août 2006, s’était propagé en Allemagne en 2007 et 2008. Aucun foyer de FCO n’avait été détecté depuis le 17/11/2009. En 2008 et 2009, les bovins, ovins et caprins avaient été vaccinés en Allemagne dans le cadre d’une campagne de vaccination obligatoire.

Fièvre catarrhale ovine (FCO) - Un fort impact sur les veaux cet hiver. Protégez votre troupeau

Depuis le 01/01/2018, la totalité du territoire de la France continentale a été placée en zone règlementée pour les sérotypes 4 et 8 de la fièvre catarrhale ovine (FCO). Le BTV8 a circulé très largement, le BTV4 semble rester cantonné à la région des Savoie. Sur le 2ème semestre 2018, des foyers ont été déclarés avec des tableaux cliniques et un pourcentage d’animaux atteints très variables. Cet hiver, de nombreux veaux montrent des atteintes en relation avec la transmission intra-utérine du BTV8, notamment dans le nord-est creusois.

BTV8 : un impact clinique en 3 phases, une pathogénicité moindre en 1ère phase chez les ovins…

Rappelons que l’impact clinique de la FCO, sérotype 8, peut se scinder en 3 phases (cf. illustration). L’ANSES, en collaboration avec les virologistes de l’Institut de Pirbright (Angleterre) a comparé la pathogénicité d’une souche de BTV8 isolée en 2007 et une isolée en 2015 chez les moutons. La souche 2007 semble plus pathogène que la 2015 dans un modèle expérimental ovin. Cela pourrait expliquer l’absence actuelle de foyers cliniques de BTV8 chez les ovins en France continentale. Cependant, cette potentielle diminution de la pathogénicité du BTV8 chez les ovins n’est pas corrélée à la capacité du virus à infecter le fœtus de bovins en gestation comme cela est actuellement observé.

… une 3ème phase conséquente avec des PCR FCO BTV8 positives sur les veaux

Lors du 1er épisode FCO-8, la 3ème phase a été la plus dramatique, cela se confirme cet hiver. Depuis fin 2018, plusieurs départements, dont la Creuse, ont remonté des cas de veaux nés aveugles mourant en quelques jours. Dans certains départements, jusqu’à un élevage sur 2 est concerné avec 2 à 15 % des veaux atteints. D’après les analyses de recherche de virus réalisées (PCR positives sur des veaux), ces symptômes sont à relier à une contamination intra-utérine par le BTV8. Lors de suspicion déclarée par votre vétérinaire, ces diagnostics analytiques sont pris en charge par l’Etat (police sanitaire).

Une vaccination ou des contrôles virologiques pour sortir de la zone règlementée

La FCO est une maladie règlementée au niveau international et européen. Pour la sortie d’une zone règlementée, la vaccination est la principale mesure. Un animal est considéré vacciné (sérotypes 4 et 8) 60 jours après la dernière injection de primo-vaccination (délai réduit à 10 jours pour certains accords bilatéraux comme avec l’Italie). Des zones règlementées équivalentes sont reconnues entre Etats de l’Union Européenne (Italie, Hongrie et Slovénie : zones règlementées pour le sérotype 4). Certains (cas de l’Espagne) recourent à une analyse PCR dont le résultat négatif permet la certification pour les sérotypes 4 et 8. Vers les autres Etats de l’Union Européenne et vers les pays tiers, il existe des conditions spécifiques, pour tout renseignement, contactez la DDCSPP.

Face à cette forte circulation du BTV8 avec un impact sanitaire désormais visible, vaccinez pour protéger votre cheptel souche, notamment les mères

Des vaccins monovalents Boehringer-Merial et CZV sont disponibles. Un vaccin Boehringer-Mérial bivalent 4-8 devrait être mis sur le marché courant mars 2019. La prévention des contaminations intra-utérines passe par la vaccination des mères en période hivernale d’où la recommandation de vacciner votre cheptel de souche (par vous-même ou votre vétérinaire)et de faire vacciner par votre vétérinaire les animaux devant avoir une certification de cette intervention. L’immunité se met en place 3 semaines après la 2ème injection de primovaccination, soit 6 semaines après le début de la vaccination, vous pouvez donc intervenir et protéger votre troupeau avant la reprise conséquente de la circulation virale.

Une innocuité globale des vaccins confirmée

Le précédent épisode FCO a vu l’utilisation de vaccins en période de pleine circulation virale entraînant une confusion persistante entre l’effet du virus (à l’origine des symptômes observés) et du vaccin. Les études rétrospectives ont confirmé l’innocuité globale de la vaccination. Que ce soit en élevage laitier ou allaitant, elles ont conclu que la vaccination FCO n’a pas eu d’effet négatif et elles ont confirmé l’intérêt de la vaccination pour limiter les impacts de cette maladie. Les vaccins Boehringer-Merial et CZV indiquent dans le résumé des caractéristiques de leur vaccin : « Peut être utilisé au cours de la gestation chez les brebis et les vaches ».

Une étape de notre concept « Le sanitaire… j’adhère ! », rendez-vous le 09 mars

Nous observons une résurgence des impacts cliniques du BTV8. Dans ce contexte, la vaccination représente un outil de gestion important. Avoir le réflexe « Le sanitaire… j’adhère ! », pour ceux d’entre vous qui en ont besoin, c’est faire vacciner vos animaux pour pouvoir les commercialiser en prenant en compte le délai de 60 jours après la primovaccination lorsqu’il n’y a pas de protocole spécifique et vacciner votre troupeau pour le protéger des impacts sanitaires. La vaccination est volontaire, vous pouvez donc vous positionner individuellement. Pour plus d’informations, consultez le dernier bilan publié dans les actualités FCO sur la plateforme ESA ( https://www.plateforme-esa.fr) et le dossier FCO dans l’onglet « Garanties élevages » sur notre site, contactez votre vétérinaire, la DDCSPP ou GDS Creuse et venez nous rencontrer lors de notre journée « portes ouvertes » du 9 mars.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires