anonymous

Les marchés des viandes bovines et ovines en temps de déconfinement

INSTITUT DE L'ELEVAGE IDELE

Nos analystes suivent au plus près l'évolution de la situation des filières viande et lait dans ce contexte épidémique. Zoom ce mois-ci sur l'évolution des marchés des viandes bovines et ovines en temps de déconfinement. Le nouveau numéro mensuel de Tendances Lait Viande est en ligne. Retrouvez vos articles de suivi de conjoncture viande bovine, lait de vache, viande ovine, et lait de chèvre. Après le confinement, Tendances Lait & Viande redevient mensuel mais propose encore un webinaire hebdo sur la situation des filières lait et viandes !

CONSULTER TENDANCES ET S'ABONNER

Tendances vise à éclairer les décideurs économiques et professionnels, les opérateurs, les médiateurs sur les évolutions probables à court terme. L'inscription est libre et gratuite.

Une fois inscrit sur le site, vous pouvez consulter et télécharger chaque mois des diaporamas sectoriels.

Webinaire du jeudi 11 juin : Les marchés des viandes bovines et ovines en temps de déconfinement

Retrouvez la vidéo du webinaire du 11 juin, animé par Philippe Chotteau et Cassandre Matras, respectivement responsable du département Economie de l’Institut de l’Elevage et chef de projet conjoncture ovine.

Vos articles par filière

Viandes bovines

Le marché des bovins se déconfine

A l’heure du déconfinement progressif en Europe après la crise du coronavirus, les cours des vaches remontent dans tous les États membres avec la perspective de réouverture des fastfoods et du marché français de la restauration. Les prix des jeunes bovins restent sous pression, avec des retards de sorties en France, en Italie et en Pologne. La demande italienne pour les broutards est restée présente jusqu’à début mai, face à une offre française restreinte. Le marché du veau de boucherie reste très encombré, même si celui des veaux nourrissons frémit en France.

 

Lait de vache :

Des signaux rassurants à court terme sur l’équilibre des marchés

En France, La collecte poursuit une baisse saisonnière marquée depuis la mi-avril. Les éleveurs, dont les cheptels sont globalement réduits, ont visiblement intégré les messages de modération envoyés par de nombreux collecteurs. Après un premier trimestre relativement dynamique, la croissance de la collecte de l’UE 27+RU a fléchi en avril. Si seulement 1/3 des pays affiche une production en recul d’une année sur l’autre, la quasi-totalité des autres ont enregistré un ralentissement de leur production entre mars et avril.

 

Viande ovine :

Le cours de l’agneau français culmine à un niveau élevé

Après avoir chuté jusqu’à Pâques sous l’effet du confinement de la population, la cotation française s’est redressée à des niveaux particulièrement élevés. Le manque d’offre en France, conjugué à des importations de viande ovine amoindries, allège le marché et provoque une hausse des cours.

 

Lait de chèvre et viande :

Bond des ventes de fromages au rayon libre-service pendant le confinement

La tendance haussière des ventes de fromages de chèvre semblait s’essouffler avant le confinement, mais la filière laitière de chèvre a vu sa demande en rayon libre service boostée pendant la crise sanitaire.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires