Que Choisir dénonce les origines "trop secrètes" des viandes

Dominique Poilvet

Que Choisir dénonce les origines "trop secrètes" des viandes
- © DR

Selon une enquête sur l'étiquetage du pays d'origine du lait et des viandes utilisés en tant qu'ingrédients réalisée par l'UFC Que Choisir (1), le porc est sur le "triste podium de l'opacité" des produits carnés les moins bien tracés, derrière les produits à base de volaille, mais loin devant le lait et la viande de boeuf. 53 % de produits transformés à base de porc ne mentionnent pas l'origine de la viande, ou bien indiquent une mention vague de type "origine UE", "non UE", voire "UE/non UE"! L'association souligne que si l'indication d'origine est obligatoire pour les aliments bruts tels que les viandes, elle n'était en revanche pas exigée jusqu'à présent pour les produits transformés, alors même que ceux-ci constituent la plus grande partie de l'alimentation des Français. Elle reconnaît également que cette opacité menace directement la traçabilité des filières alimentaires. Par rapport à sa précédente enquête réalisée lorsque l'indication d'origine était encore volontaire, l'UFC Que Choisir constate que la transparence a progressé de 25 % grâce à la nouvelle obligation réglementaire. Mais elle déplore que l'opacité persiste sur 39 % des produits à base de viandes.

(1) Étude réalisée par l'UFC Que choisir entre décembre 2017 et avril 2018 sur un échantillon de 269 produits laitiers et produits transformés à base de boeuf, de porc et de volaille, de marques nationales et de marques de distributeurs.

Source Réussir Porc

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires