anonymous

Récolte 2019 : le point sur la qualité des blés français

A.M.

Récolte 2019 : le point sur la qualité des blés français

Poids spécifiques "exceptionnels" et teneurs en protéines "satisfaisantes" compte tenu des niveaux de rendement : Arvalis et FranceAgriMer font le point sur la qualité de la récolte de blé 2019. Celle-ci devrait répondre aux cahiers des charges pour l'exportation.

FranceAgriMer et Arvalis ont dévoilé le 11 septembre les résultats de leur enquête sur la qualité de la récolte de blé 2019, conduite sur des échantillons de blé tendre et de blé dur chez les organismes stockeurs. 

Le rapport met en évidence des poids spécifiques (PS) « exceptionnels », aussi bien en blé tendre qu’en blé dur. Pour le blé tendre, la moyenne nationale s’établit à 79,5 kg/hl, soit la deuxième meilleure performance des vingt dernières années. « 83 % de la collecte présente un PS supérieur à 78 kg/hl et la quasi-totalité dépasse le seuil contractuel de 76 kg/hl », indique le rapport. Pour le blé dur, les PS affichent des niveaux très élevés pour la première fois depuis trois ans, avec une moyenne nationale de 80,2 kg/hl. En ce qui concerne le taux de protéines, la moyenne nationale s’établit à 11,5% en blé tendre et à 13,9% en blé dur. 

Etant donné que les récoltes se sont déroulées en conditions sèches, la teneur en eau des grains récoltés est plus faible cette année dans l’ensemble des bassins. « Ceci devrait garantir de bonnes conditions de conservation et un accès facilité aux cahiers des charges exigeants sur ce critère, en particulier sur pays tiers », indique le rapport de FranceAgriMer et Arvalis. 

Ces conditions sèches ont également permis d’avoir des temps de chute de Hagberg très satisfaisants. Pour le blé tendre, 92% de la collecte dépasse les 300 secondes. Pour le blé dur, plus de trois-quarts de la collecte se situent au-dessus de 350 secondes. 

Le rapport met également en évidence un taux de mitadinage bien contenu cette année (près de 70% de la collecte est inférieur à 10%). Le taux de grains mouchetés est faible lui aussi, la quasi-totalité de la collecte se situe en dessous de 5 %, 77 % étant même inférieurs à 3 %. « Ce critère, condition d’accès à de nombreux marchés, permettra donc de s’adapter à tous les cahiers des charges sur le marché intérieur comme à l’export », note FranceAgriMer.

Sur le même sujet

Commentaires 1

agri70

ouais un blé avec toutes les qualités pour un prix de vente ridicule , encore une fois c est pas le producteur qui va en profiter.

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier