anonymous

Kverneland célèbre ses 140 ans

Raphaël Lecocq

Kverneland célèbre ses 140 ans
Kverneland

La forge d’origine s’est muée en une entreprise pionnière en matière d’électronique embarquée, contribuant à l’émergence de la norme Isobus. Elle appartient depuis 2012 au groupe Kubota.

Ole Gabriel Kverneland : c’est le nom du fondateur de l’entreprise norvégienne, créée en 1879 dans le village de Kvernaland, où il commencera par produire des faux, avant d’imaginer des outils adpatés aux premiers tracteurs. La première charrue tractée sera produite en 1928. Après la seconde guerre mondiale, Kverneland entamera sa conquête internationale et fera ses emplettes en Europe avec l’acquisition de marques telles que Globus, Taarup, Maletti, Accord, Greenland ou encore Rau. La dernière acquisition, finalisée en 2012, s’est portée sur le constructeur de presses Gallignani, Kverneland ayant cédé en 2008 à Kuhn sa propre usine de presses.

Kverneland célèbre ses 140 ans

10 usines

2012, c’est aussi l’année où Kverneland passe dans le giron de Kubota, le constructeur japonais manifestant un intérêt croissant pour l’agriculture. En 2015, Kubota inaugurera à Bierne (Nord) son usine européenne dédiée à la fabrication de sa série M7000 (3 modèles de 130 ch à 170 ch), avant d’acquérir en 2016 la marque américaine Great Plains (travail du sol, et semis). Kverneland exploite une dizaine d’usines en Europe, emploie près de 2500 personnes et dispose, sous les marques Kverneland et Vicon, d’un catalogue de produits dans les domaines du travail du sol (charrues, herses rotatives...), du semis (en ligne, monograine), de la récolte des fourrages (fenaison, presses, enrubanneuses), de la pulvérisation ou encore l’épandage d’engrais.

Kverneland célèbre ses 140 ans

iM Farming, l’agriculture de précision

Kverneland dispose également d’une expertise particulière dans les technologies liées à l’agriculture de précision, grâce à sa filiale Mechatronics, créée en 1984 et basée aux Pays-Bas. Détentrice de plusieurs brevets, elle a joué un rôle majeur dans le processus de normalisation des liaisons électroniques tracteur-outils, notamment en acceptant de mettre dans le domaine public une partie de son savoir-faire, ce qui contribuera à la mise au point de la norme Isobus 11783. Aujourd’hui, l’offre iM Farming recouvre les solutions matérielles Isobus (moniteurs et liaisons tracteur-outil) et les applications électroniques dédiées à l’agriculture de précision. Au Sima 2017, Kverneland avait fait le pont entre la forge d’antan et le numérique, en présentant avec la 2500 i-Plough une charrue entièrement sous contrôle électronique, assortie de tous les réglages depuis la cabine : largeur variable, aplomb, retournement, profondeur de travail, changements de position travail / transport.

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier