anonymous

Les tracteurs électriques Alpo en mode « travailler plus »

Raphaël Lecocq

Les tracteurs électriques Alpo en mode « travailler plus »

Sabi Agri greffe une prise de force électrique sur ses tracteurs Alpo ainsi qu’un panneau photovoltaïque en guise de toit pare-soleil, assurant la recharge des batteries, à raison de 3% par heure.

Les tracteurs électriques Alpo en mode « travailler plus »

Toujours plus de polyvalence mais sans rien changer ni à la puissance (50 ch sur l’Alpo 4X4), ni au poids (800 kg), ni à l’autonomie (8 heures) : telle est la philosophie du constructeur Sabi Agri. Au salon Tech & Bio, le constructeur présentait deux évolutions à sa gamme de tracteurs électriques Alpo, constituée de trois modèles avec le Basic (2RM, 25 ch, 550 kg), le 4X4 (4RM, 50 ch, 800 kg) et l’enjambeur pour vigne.

Nouvelle option : la prise de force électrique. « C’est une nouvelle fonction qui vient renforcer la polyvalence de nos tracteurs », explique Laure Prévault Osmani, co-fondatrice de Sabi Agri. « Grâce à la prise de force électrique, il est possible passer un coup de rotavator ou de gyrobroyeur come le ferait un tracteur conventionnel ».

Les tracteurs électriques Alpo en mode « travailler plus »

2 bougies... et un panneau photovoltaïque

Pour renforcer l’autonomie, annoncée à 8 heures pour ce qui est des tâches non animées, Sabi Agri propose, toujours en option, l’installation d’un photovoltaïque en guise de toit pare-soleil. « Le panneau assure la recharge des batteries, au rythme de 3% par heure, y compris pendant les phases de pause ou d’arrêt  de travail », poursuit Laure Prévault Osmani.

Créée en août 2017 à Saint-Beauzire (Puy-de-Dôme), la Pme Sabi Agri vient d’emménager au sein du Biopôle Clermont-Limagne dans de nouveaux locaux, réservant 500 m2 d’ateliers et de bureaux, attenant à 3.000 m2 de serres, vignes, vergers et champs d’expérimentation. « Le tracteur Alpo est né dans un champ et il n’était pas question pour notre bureau d’études et notre équipe technique de se couper du terrain », déclare Alexandre Prévault Osmani. Le nouveau site sera inauguré au printemps prochain, en même temps que la nouvelle version de l’Alpo enjambeur. Sabi Agri comptera alors dix collaborateurs.

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier