Un essieu avant suspendu sur les Claas Nexos

Raphaël Lecocq

Un essieu avant suspendu sur les Claas Nexos
Claas

La suspension Proactiv offre une course de 80 mm et trois modes de pilotage depuis la cabine. La série Nexos compte 14 modèles répartis en trois largeurs et cinq puissances maxi de 75 ch à 112 ch.

Un essieu avant suspendu sur les Claas Nexos

Les tracteurs spécialisés Nexos peuvent désormais être livrés avec un pont avant suspendu, gage de confort et de sécurité, sans altérer la maniabilité, le rayon de braquage demeurant inchangé. La suspension à double effet offre une course de 80 mm. Le pont avant suspendu peut être contrôlé depuis la cabine selon trois modes différents : automatique, manuel et désactivé. En mode manuel, un potentiomètre permet de réguler la hauteur, par exemple pour faciliter l'attelage des outils. Le mode automatique compense les variations de charge et maintient toujours la suspension en position centrale pour une course optimale des amortisseurs.

Un essieu avant suspendu sur les Claas Nexos

14 modèles

La combinaison des 5 motorisations (75 ch, 85 ch, 92 ch, 103 ch et 112 ch ) et des 3 largeurs (vignes étroites VE 1 m hors tout, vignes larges VL 1,26 m et fruitier F 1,45 m) établit à 14 le nombre de Nexos, sans compter les 5 Nexos F disponibles également en version plate-forme. La gamme Nexos peut voir son PTAC limité à 3,5 t. Parmi les cinq versions de boîtes de vitesses disponibles, la version à 24 rapports avant et 12 rapports arrière avec inverseur Revershift et doubleur sous charge Twinshift constitue l’équipement haut de gamme. La boîte mécanique à 24 vitesses avant et 24 vitesses arrière est associée à l’inverseur Revershfit et fonctionne avec un embrayage multidisques à commande électro-hydraulique, résistante à l’usure. Le circuit hydraulique est composé d’une première pompe alimentant les distributeurs avec un débit de 60 l/min et d’une deuxième pompe alimentant le relevage arrière avec un débit de 27 l/min. La prise de force avant classique de 1 000 tr/min se double d’une prise de force économique de 540 ECO tr/min.

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires