La filière à l'ère du big data

Xavier Delbecque

La filière à l'ère du big data
De plus en plus de données sont récoltées dans les vignes, et devraient permettre au viticulteur de gagner en efficience. - © Lamyai/Fotolia

La digitalisation du vignoble est en marche. En juillet dernier, le cluster Vitagora a fait un point d'étape sur le projet WineCloud. Ce dernier a pour objectif de développer la toute première plateforme big data sur la chaîne de valeur vitivinicole. Et cela afin de rendre la filière vitivinicole française plus compétitive grâce à des données interprétées et exploitables permettant d'améliorer en continu et en temps réel la qualité du produit. Pour le moment, l'heure est à l'acquisition de données, mais les perspectives pour les années futures sont nombreuses. Car ce flux sera utile à chaque maillon de la filière, qu'il s'agisse d'un viticulteur qui souhaite optimiser l'usage de ses intrants et détecter l'apparition des maladies, d'un oenologue qui cherche à améliorer son processus de vinification, ou encore d'un consommateur en quête d'informations sur son produit.

Une intelligence artificielle en développement pour l'analyse des datas

Les entreprises Photon Lines et R-tech oenologie sont en charge de l'acquisition de données en vigne et au chai sur les thématiques de physiologie de la vigne, météo, détection de maladies, cinétique fermentaire et automatisation des vinifications. L'entreprise Orange planche sur la transmission de toutes ces données, alors que l'université de Bourgogne travaille sur leurs analyses de par la création d'une intelligence artificielle. Le côté consommateur est quant à lui traité par la cave de Lugny en Saône-et-Loire, le partenaire pilote. « C'est très enthousiasmant de réfléchir à l'étiquette de demain, car l'information est quasi illimitée ! », commente Édouard Cassanet, son directeur. Les prochaines étapes du projet permettront la création d'une interface afin de réaliser une première analyse des données collectées en 2018. Cela ne devrait pas résoudre en revanche la problématique de l'interopérabilité entre les solutions existantes ou à venir, principal frein au développement de ces technologies...

Source Réussir vigne

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires