Versement des aides PAC : 300 personnes supplémentaires pour accélérer le traitement - Pleinchamp

Versement des aides PAC : 300 personnes supplémentaires pour accélérer le traitement

Le gouvernement a prévu dans le budget 2018 de financer 300 équivalents temps plein supplémentaires pour "tenir le calendrier" de versement aux agriculteurs des aides venant de l'Union européenne, a annoncé mercredi le ministre de l'Agriculture Stéphane Travert. 

A ce jour, le calendrier annoncé en juin dernier par le ministère "est tenu", a assuré M. Travert devant la commission des Affaires économiques de l'Assemblée : "au plus tard, mars 2018, l'intégralité des aides auront été versées et ensuite, nous serons dans le calendrier vertueux". "Sur le budget qui a été présenté ce matin par le Premier ministre, nous avons fait un effort sans précédent sur cette question. Nous avons déployé 300 équivalents temps plein supplémentaires", a déclaré le ministre. Ils seront "en première ligne avec les agriculteurs", a insisté le ministre, pour "répondre au téléphone (..) solutionner un certain nombre de difficultés".

"L'ensemble des mesures agroécologiques de 2015 seront réglées en novembre 2017 et nous tenons aujourd'hui cette date", a-t-il assuré. "Ensuite, nous reprendrons le calendrier vertueux de versement des aides à partir de l'année 2018, sans aucune difficulté", a assuré M. Travert. Outre ces 300 personnes supplémentaires pour "accélérer le traitement des dossiers", indique-t-on dans l'entourage du ministre, l'ASP (agence de services et de paiement), en charge du paiement des aides, va bénéficier d'un budget supplémentaire de 30 millions d'euros.

Lors de la campagne présidentielle, une partie du monde rural s'était braquée contre Stéphane Le Foll et le gouvernement précédent, en raison notamment de ces retards de paiement accumulés des aides PAC alors que le milieu agricole traverse une crise sans précédent. Le retard de ces paiements bloqués depuis des mois, en raison de problèmes administratifs et informatiques, a provoqué de nombreuses manifestations chez les agriculteurs mécontents.