Festival de la terre et de la ruralité : rendez-vous le 5 septembre à Virey

Le Festival de la terre et de la ruralité, organisé par les Jeunes agriculteurs de la Manche, sous l’égide de l’association des producteurs d’avenir (APA), aura lieu le 5 septembre à Virey (sud Manche). Un programme dense d’animations a été concocté pour que les citadins comme les ruraux puissent y découvrir l’agriculture manchoise. 

Le Festival de la terre et de la ruralité se tiendra bien le 5 septembre prochain. Il aura lieu dans le sud du département, à Virey, sur les terres de Anthony Pautret, président des Jeunes agriculteurs des cantons de Saint-Hilaire-du-Harcouët et Isigny-le-Buat, et Guillaume Fougères. Au total, 35 hectares sont mobilisés pour accueillir à la fois les visiteurs, les cultures et les animations multiples.
Depuis le 9 août, date du nouveau décret relatif aux mesures sanitaires, les organisateurs sont soulagés. Il n’y a plus de jauge maximale limitée au départ à 5 000 personnes. Seul le pass sanitaire* sera obligatoire pour les personnes de plus de 18 ans. Par conséquent, les Jeunes agriculteurs ont mis en place un programme riche d’animations pour accueillir autour de 10 000 personnes, restant la 3e manifestation du Département. « En 2020, nous avons été la seule manifestation agricole à s’être maintenue », soulignent les responsables. Alors, l’édition de 2021 était une évidence pour les JA du canton de Sainth-Hilaire et Isigny-le-Buat. Depuis un an, les bénévoles s’activent pour que le festival soit à nouveau une vitrine de l’agriculture manchoise, tout en proposant des animations destinées aux ruraux comme aux citadins, aux grands comme aux petits. « L’agriculture est aujourd’hui, moderne, connectée, responsable », assure Jérôme Gibault, responsable départemental de l’organisation. L’essence même du festival tourne autour de la promotion des métiers. « Tous les secteurs agricoles seront représentés », assure Jérôme Gibault, avec notamment la participation d’OPA (organismes professionnels agricoles), et pourquoi susciter des vocations. « Pendant la crise sanitaire, l’agriculture a joué son rôle. Elle a continué de nourrir la population », ajoute-t-il. Cela sera toujours possible demain si des jeunes se forment et s’installent pour faire vivre la ruralité.
Pas moins de 150 bénévoles seront mobilisés tout au long de la journée. Parmi les animations, le baptême d’hélicoptère permettra de prendre de la hauteur, et se rendre compte du bocage de la région, du travail des terres réalisé par les agriculteurs.

 

Programme des animations
L’entrée sur le site pourra se faire dès 10 h. Au programme, messe en plein air (11 h), épreuve départementale du concours national de labours, démonstration de 4L cross, de moiss’ batt’ cross’, tracteur force, concours d’arrondissement de bovins, présentation d’animaux, exposition avicole, marché du terroir, mini-ferme, baptême à poney, pôle enfant avec structures gonflables, exposition de matériels agricoles neufs et anciens, présentation d’une vitrine d’essai maïs et essais d’herbe, chien de troupeau, danse country, parcours sensation pieds nus, démonstration de pony games… Et pour la première fois, baptême d’hélicoptère.
Pratique
Dimanche 5 septembre à Virey, la Gresnonnière. Entrée libre jusqu’à 11 h. Entrée : 6 €/adulte, 3 €/enfant de plus de 2 ans. Parking gratuit.
Restauration sur place (sandwich, frites, crêpes, boissons).
Renseignements : www.ja50.fr
*Pass sanitaire obligatoire pour les plus de 18 ans (certificat de test (ou autotest) négatif de moins de 72 heures, certificat de vaccination ou certificat de test positif d’au moins 11 jours et de moins de 6 mois valant comme preuve de rétablissement).
 

Les agricultrices prêtent main forte

La section des agricultrices de la FDSEA de la Manche sera sur le pont lors du Festival de la terre et de la ruralité à Virey le 5 septembre. Une section présidée par Florence Goron. A l’initiative de l’idée, Sabrina Orain, vice-présidente de la section, et présidente cantonale d’Isigny-le-Buat, et voisine du lieu du festival. Si les hommes du canton apportent de l’aide en amont ou en aval, les femmes se relaieront au stand crêpes le jour J. Une douzaine au total tout au long de la journée. L’occasion pour les femmes de la FD d’être aux côtés des femmes JA. Deux syndicats qui participent à la promotion du métier.
Dynamiser la section agricultrices, tel est l’objectif de Florence Goron et son équipe. « Nous sommes des femmes qui aimons notre métier, qui aimons partager et échanger », assure-t-elle. Allier des rencontres professionnelles, des temps de formation sans oublier des moments conviviaux, c’est l’objectif défini par la commission. Alors, rendez-vous le 5 septembre.