anonymous

Les Marchés des Producteurs de Pays redémarrent le 24 mai à Lapalisse !

L'ALLIER AGRICOLE

Les Marchés des Producteurs de Pays redémarrent le 24 mai à Lapalisse !

L’Allier comptera cette année pas moins de quinze Marchés des Producteurs de Pays entre le 24 mai et 6 septembre prochains. Des rendez-vous mettant à l’honneur les productions locales et les savoir-faire de nos producteurs. Des produits de qualité et de saison que vous pourrez découvrir en soirée, à partir de 18 heures, les vendredis dans de nombreuses villes et villages bourbonnais.

C’est une idée née à la fin des années 80, dans le sud de la France, en Aveyron. De nombreux départements emboîteront le pas. Ils sont aujourd’hui 43 à les mettre en place sur 536 lieux, en province principalement mais aussi dans les grandes villes comme Lyon ou même Paris. Les Marchés des Producteurs de Pays ou MPP sont depuis devenus une marque déposée par les Chambres d’agriculture. On en compte désormais 2 600 à travers la France, animés par 2 900 producteurs fermiers et artisans (chiffres 2017). 

Les produits variés, ornant les nombreux étals, ont la particularité d’être transformés exclusivement à la ferme. Des produits fermiers qui répondent aux attentes des consommateurs mais aussi des collectivités ; les professionnels de la restauration collective les utilisent de plus en plus dans leurs préparations.

Des exposants de plus en plus nombreux et des ventes à la hausse

Lors de la conférence de presse, organisée à Saint-Pourçain-sur-Sioule, la 14 mai dernier, pour lancer la saison 2019 des MPP, Gérard Cognet, l’un des responsables de la commission agrotoursime, circuits courts et diversification de la Chambre d’agriculture a souligné : « En ce qui concerne les MPP de l’Allier, les résultats sont très satisfaisants à travers des ventes très nombreuses. Un marché compte autour d’une quinzaine d’étals. Un  marché à taille humaine autour d’un concept festif où, avec l’ensemble des produits présentés vous pouvez composer un véritable repas ». 

Des produits diversifiés et locaux

Pour les consommateurs, c’est l’occasion, non seulement d’acheter en direct leurs produits, mais aussi d’échanger avec ceux qui les produisent. Ces marchés sont de véritables outils d’animation et de développement des territoires. 

Pour les producteurs, c’est une véritable plus-value. Elle leur permet de s’approprier la notion de vente. C’est aussi pour eux la reconnaissance des spécificités de leur travail qu’ils pratiquent au quotidien. Une véritable promotion des savoir faire, le plus souvent traditionnels, des producteurs qui ont pour plus de la moitié adhérés aussi à la démarche « Bienvenue à la Ferme ». 

Anaïs Bodin, responsable de l’unité diversification : « On y retrouve une multitude de produits [Escargots, viandes (canards, volailles, porcs, bovins et bisons), légumes, fromages, fruits, farine, pain, miel, safran, bière, vin… ] proposés par des producteurs et artisans du département. Les clients sont en majorité des locaux, mais aussi des touristes. En 2018, ils étaient 6700 à parcourir les marchés de l’Allier, soit une augmentation de 26 % par rapport à l’année précédente ». 

Autre spécificité des MPP : la possibilité de déguster les produits directement sur place grâce à des espaces réservés à la restauration. L’occasion aussi de passer une soirée conviviale en famille ou entre amis !

Un outil de développement du lien social

Pour les communes et les collectivités qui ont décidé de s’y associer, c’est l’occasion de maintenir le tissu local à travers cette animation estivale. S’en détache une image dynamique pour les villages ruraux qui les organisent. 

Bien souvent les allées de ces marchés sont agrémentées, à l’initiative des collectivités, d’évènements musicaux ou de jeux pour les petits et les grands. Ils assurent ainsi le renforcement du lien social tant au niveau associatif que local, voire des touristes de passage. 

Franck Arpentinier,  producteur fermier référent : «  Il faut pouvoir proposer à la consommation directe ses produits et pas simplement les vendre. En moyenne, nous servons autour de 300 repas sur chaque marché. » 

Des MPP qui fonctionnent grâce à l’implication d’une cinquantaine de producteurs. En 2019, ce sont cinq nouveaux qui les rejoindront.

Gérard Cognet : « La porte est bien évidemment ouverte à d’autres producteurs et nous souhaiterions développer un peu plus notre présence à l’ouest du département tout en nous limitant à une vingtaine chaque année. Je tiens à souligner l’implication des élus locaux qui s’investissent, surtout sur le volet communication ». 

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier