Les Journées techniques des Industries céréalières prévues en novembre restent maintenues... Pour le moment

Prévues les 4 et 5 novembre à Tours, les JTIC 2020 accueilleraient une cinquantaine d'exposants déjà inscrits.

"Pour l'instant, nous maintenons les 71e Journées techniques des Industries céréalières (JTIC)", assure Isabelle Hubert, Office Manager des JTIC, interrogé le 1er octobre. "Même si le département l'Indre et Cher est en rouge, pas de raison d'annuler pour le moment. La préfecture a validé notre salon et le palais des Congrès de Tours où devraient se dérouler les JTIC a reçu une certification de l'Afnor afin de mettre en place toutes les mesures et protocoles nécessaires. Nous disposerons de deux escalators de chaque côté de l'espace salon pour assurer un vrai sens de circulation des visiteurs. De plus, une zone dédié à la restauration est prévue avec des sièges pour ne pas manger debout", précise t-elle.

Pour l'heure, une cinquantaine d'exposants ont réservé des stands et la fréquentation habituelle des JTIC, autour de 1000 personnes par jour, restent suffisamment limitée pour ne pas contrevenir aux limitations actuelles.

Hécatombe dans l'évènementiel

Après le Space à Rennes, le CFIA qui devait également s’y tenir du 29 septembre au 1er octobre a décidé d’annuler sa prestation, à l’image de la Bourse de commerce européenne de Berlin, initialement prévue les 29 et 30 octobre prochains dont les portes resteront fermées elles aussi.
La pandémie de Covid-19 aura donc eu raison de toutes ces manifestations très prisées par la filière du commerce des grains. Plus lointain, mais particulièrement fréquenté, c’est au tour du Salon international de l’agriculture d’émettre des premiers doutes quant à sa tenue en 2021. « Ça s’annonce compliqué », déclarait son président Jean-Luc Poulain, le 30 octobre. « Même si la jauge revenait à 5 000 personnes – elle est actuellement de 1 000 personnes –, c’est difficile. 5 000 personnes, c’est le nombre de salariés et d’exposants ».