Un premier foyer d’influenza aviaire H5N8 détecté en France

La France a déclaré lundi 16 novembre son premier cas de contamination d’un petit élevage de poules en Corse.

" La France a détecté un foyer d'influenza aviaire hautement pathogène (IAHP) de souche H5N8 en Haute-Corse ", alerte le ministère de l'Agriculture dans un communiqué diffusé ce lundi 16 novembre à 20 h 21.

En Haute-Corse, la maladie a été découverte dans une jardinerie près de Bastia ce weekend, ce qui a donné lieu à l'euthanasie d'environ 200 à 300 poules d’un élevage. Cet élevage a semble-t-il reçu des oiseaux porteurs achetés dans cette animalerie, a précisé le ministre de l'Agriculture Julien Denormandie dans un entretien lundi soir à l’émission Audition publique de la chaïne de télévision Public Sénat. « On s’y est préparé depuis des mois et on s’y attendait , a déclaré le ministre. Mais nous ferons tout pour éviter sa propagation avec la mise en place d’un protocole très strict. »

Le ministre a donc «décidé de placer l’ensemble du territoire national métropolitain en niveau de risque "élevé" à compter du 17 novembre».

En conséquence, les éleveurs de volailles sont tenus d'enfermer leurs animaux ou de les protéger avec des filets. Sont interdits les rassemblements d’oiseaux, les transports et lâchers de gibiers à plumes, ainsi que l'utilisation d'appelants pour la chasse. Autant de mesures que le ministre appelle à « mettre en place sans délai. »

Des mesures de surveillance et de limitation des mouvements «ont été mises en place immédiatement pour éviter toute propagation», ainsi que des «mesures conservatoires chez les fournisseurs et acheteurs liés au foyer». La question de l’origine de la contamination se pose. Est-ce un cas importé via un oiseau commercialisé dans cette jardinerie ou d'une contamination par un oiseau sauvage ?

D'après les «premiers éléments d’analyse», la souche détectée montre «une similitude avec l’une des souches qui circule actuellement aux Pays-Bas».

Ce qui est étonnant, c’est de trouver ce premier foyer tout à fait au sud de la bande de contamination détectée le long de la Mer baltique, en Allemagne, Danemark, Pays-Bas, Belgique, Angleterre et Irlande. D’un autre côté, il semble a priori plus facile de circonscrire la propagation d’un virus sur une île, de surcroït peu dense en élevages commerciaux.

 

 

Lire aussi sur l'influenza aviaire : https://www.reussir.fr/volailles/influenza-aviaire