anonymous

75% des ménages utilisent des pesticides

Adèle Magnard

75% des ménages utilisent des pesticides

Pour la première fois, une enquête d’envergure a été réalisée sur les usages des pesticides au sein des ménages français. Les résultats mettent en lumière une utilisation généralisée des insecticides et des précautions d’emploi pas assez connues et donc pas assez suivies.

Afin de mieux connaître les pratiques et les usages des pesticides par les ménages français, l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) a réalisé une étude d’envergure nationale (1500 ménages interviewés et 5400 produits identifiés). Les résultats de cette enquête, baptisée Pesti’home et consultable sur le site internet de l'agence, sont riches en enseignements. En effet, non seulement « 75% des ménages ont utilisé au moins un produit pesticide dans les 12 mois précédant la date de l’enquête », mais les précautions d’emploi de ces produits ne sont « clairement pas assez connues et donc suivies », révèle l’Anses.

Il ressort de l’étude que les produits les plus utilisés sont les insecticides, par 84% des ménages. « Ce sont principalement des biocides utilisés contre les insectes volants (40% des ménages) et les insectes rampants (28%), et des médicaments vétérinaires pour lutter contre les parasites des animaux de compagnie (61% des ménages ayant un animal domestique). La moitié des utilisateurs d’insecticides en utilisent au moins 3 fois par an », précise l’Anses. Viennent ensuite les herbicides (utilisés au moins deux fois par an par la moitié des ménages), les fongicides contre les maladies des plantes d’extérieur, et les répulsifs cutanés humains, tels que les répulsifs contre les moustiques. 

Concernant l’utilisation de ces produits, Pesti'home révèle qu’ « environ un tiers des ménages ne lit jamais les indications des emballages des anti-acariens et anti-rongeurs et un quart d’entre eux ne les lit jamais pour les produits contre les insectes volants et rampants ». D’autre part, « si les précautions d’emploi sont suivies par la majorité des ménages lorsqu’ils utilisent des produits pour traiter les plantes d’extérieur (70%) ou des produits anti-poux (68%), ils ne sont que 29% à les respecter lors de l’utilisation de répulsifs, et 36% pour les produits contre les insectes volants », précise l’agence.

Problème de recyclage

L’enquête montre aussi que les utilisateurs « ne savent pas suffisamment comment se débarrasser des produits ». Ainsi, 60% des ménages jettent leurs produits inutilisés à la poubelle et seulement 31% les déposent à la déchetterie. En outre, « plus d’un quart des ménages avaient dans leur stock au moins un produit de protection des plantes interdit la vente ». L’étude ayant été réalisée en 2014, l’Anses précise que la proportion de produits interdits a dû probablement augmenter étant donné que depuis le 1er janvier 2019, la loi Labbé interdit l’achat des produits phytosanitaires par les particuliers. 

Face à ces résultats, « il est donc important que les pouvoirs publics et les collectivités locales diffusent les informations et conseils pratiques pour éliminer les produits qu’ils soient anciens, usagés ou interdits », indique l’Anses. Cette première étude d’envergure nationale dans ce domaine apporte des informations importantes dans l’évaluation de l’exposition des populations aux substances chimiques. « Fin 2019, l’ensemble des données Pesti’home seront accessibles via une plateforme open data et pourront ainsi être exploitées dans le cadre des travaux de recherche et d’évaluation sur l’exposition de la population aux pesticides », fait savoir l’Anses.

Sur le même sujet

Commentaires 11

digue3942

parmi les pesticides utilisés par la société de loisir le glyphosate,pendant deux décennies il était parmi les premiers sur la liste .

altitude 1000

Tout le monde utilise presque 4 produits pecticides… mais n'acceptent pas que d'autres en fassent autant, parce que les autres polluent, EUX. Quelle hypocrisie pour ca et tant autre chose, trés logique !!!!

Moi même

Les maires qui ont interdit les pesticides sur leurs commune doives faire respecter les arrêter pour TOUS le monde et en premier lieu leurs apprendre qu’est-ce qu’un pesticide

nanardd

Un peu partout en France on entend les premières infestations par le fameux moustique tigre, vecteur de maladies tropicales comme la dengue etc...dans les journaux régionaux on nous explique qu'au milieu de la ville un rayon de 150 a été traité, vers 3h du matin avec un brumisateur et des doses adaptées d'un insecticide léger à base de pyréthrine. Les punaises de lit qui deviennent un fléau jusque dans les hôpitaux! Et les tiques et puces des animaux de compagnie aussi sont traités par des insecticides vendu par leur vétérinaire à base de fipronil.Pour tout ça il n'est plus question de distance de sécurité !

marin 347

pour en rajouter une les pisseur de glyphosate qui en ont tous dans leur urines ne proviennes pas du round up épandu par les agri mais des produits utilisée chez eux un certain nombre d agri utilisants du glyphosate ont fait analyser leur urines et les résultats sont négatifs

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires