anonymous

Didier Guillaume veut une France « championne d’Europe » du bio

A.M.

Didier Guillaume veut une France « championne d’Europe » du bio

Interrogé sur la transition agro-écologique, le ministre de l’Agriculture ambitionne une véritable mutation du système agricole français.

« L’objectif est que la France soit le leader européen au niveau de l’agriculture biologique, au niveau de la fin des pesticides et au niveau des produits bio dans les cantines scolaires », a déclaré Didier Guillaume lundi matin sur CNEWS. 

Le ministre souhaite que la France soit le premier pays d’Europe à « sortir de la dépendance aux phytos ». Sans toutefois « tout arrêter d’un coup », au risque de devoir importer des aliments traités avec des produits phytosanitaires que le gouvernement ambitionne justement de supprimer. 

L’augmentation de la part des produits bio dans les cantines fait d’ailleurs partie des engagements de la loi Agriculture et Alimentation « Egalim ». Un décret publié le 24 avril 2019 fixe un objectif de « 50 % de produits de qualité et durables, dont au moins 20 % de produits biologiques » dans les établissements de restauration collective à partir de 2022.  

« La restauration collective, qui représente chaque année 3,7 milliards de repas servis dans notre pays, constitue un formidable levier de progrès pour accélérer la transition vers une alimentation plus saine, durable et accessible à tous, estime le ministre. Elle contribue à la transition agro-écologique de nos exploitations, et à la réconciliation entre agriculteurs et citoyens ».

Sur le même sujet

Commentaires 21

Le vieux

Conneries électoralesConneries électorales conneries électorales conneries électorales connerie électorales Conneries électorales laisser lire laissez-les dire laisser lire laissez-les dire

Gordianus

Gerard Lambert, il y a moins de 10% de bio, et effectivement la majorité labourent. Maintenant j'entends tjs cette opposition avec les non bio qui "protègent le sol"... Mais les gens en semi direct ne sont guère plus nombreux que les bios. En vérité 80% des paysans font charrue+pulvé. Donc quand tout le monde fera ou l'un ou l'autre on aura déjà bien avancé...

gerard lambert

bonjour a Laurbio en particulier.jusqu a maintenant les lisiers issus d elevages indus etaient toleres, j en ai l exemple de collègues au quotidien.Il semble par contre que cette invraisemblable et inequitable possibilitee aille vers une interdiction,nous verrons alors s il est toujours possible de produire 10 t de mais/ha en irrigué a 400e/t....De plus la charrue est ressortie chez les bio avec tous les problèmes erosion a la carte;les non bio qui protègent les sols n ont pas de leçons environnementales a recevoir.Chaque type de production a des conséquences environementales,guardons le tous a l esprit...

ced03

et les chinois qui achète nos terre produiront aussi en bio ??????????

Est

Allez hop!
Tout le monde en bio!
Quel bonheurs.
Nous sommes chez les bisounours...
Les suicides, les endettement, les primes PAC en baisse des agriculteurs français ne sont que des détails .
Nous aurons Élise Lucet pour nous épauler après avoir dit que nous sommes des pollueurs et Michel Édouard Leclerc baissera les prix des produits bio car personne ne pourras les acheter.
Quel avenir de rêve qui attend las paysans de France

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires