anonymous

Fermeture de Schengen : création de "couloirs prioritaires" pour le transport des marchandises

Anne Sophie LESAGE

Fermeture de Schengen : création de "couloirs prioritaires" pour le transport des marchandises

Dans la lignée du confinement qui a commencé ce mardi 17 mars à midi, l’espace Schengen ferme ses portes pour 30 jours aux flux de personnes pour tenter de contenir l’épidémie de coronavirus. Le transport de marchandise sera en revanche facilité, par la création de « couloirs prioritaires ».

« Les frontières à l’entrée de l’Union européenne et de l'espace Schengen seront fermées » à partir de ce mardi 17 mars à midi, a annoncé Emmanuel Macron durant son allocution lundi 16 mars. Alors que le nombre de contaminations par le Covid-19 explose en Europe, certains pays ont annoncé la fermeture de leurs frontières pour tenter de contenir l’épidémie. Mais depuis plusieurs jours, la France et d’autres pays membres de l’Union Européenne demandaient une réponse collective. C’est donc chose faite.

Ursula Von Der Leyen, présidente de la Commission européenne, a annoncé que la fermeture de l’Europe et Schengen et sa mise en œuvre, serait à l’ordre du jour d’une réunion extraordinaire des 27 dirigeants de l’UE ce mardi. Cette fermeture temporaire pour 30 jours concerne également le Royaume-Uni, car la Grande-Bretagne fait encore partie de l’UE jusqu’au 31 décembre 2020, ainsi que les 4 pays non-membres mais adhérents de l’espace Schengen que sont la Suisse, l’Islande, la Norvège et le Liechtenstein.

Approvisionnement continu

Cependant, si les déplacements de personnes sont limités, la circulation entrante et sortante de marchandises est en revanche facilitée par la mise en place de « couloirs prioritaires », afin de garantir l’approvisionnement des marchandises de première nécessité comme les médicaments ou l’alimentation, a expliqué la présidente de la Commission. L’objectif est de « mettre fin aux embouteillages et assurer la bonne circulation des biens » mais surtout éviter les pénuries.

« Nous avons besoin d'un approvisionnement continu dans cette période de crise » a insisté Christophe Castaner, Ministre de l'intérieur à l'issue du Conseil des ministres de ce mardi 17 mars. Dans un communiqué, la FNSEA a rappelé que « dans ce moment difficile pour l'ensemble des français, la fourniture de produits agricoles et alimentaires est en effet une priorité absolue » et que pour y parvenir « des mesures d'incitation à l'emploi et des assouplissements administratifs en agriculture (étaient, ndlr) nécessaires et urgentes. » 

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires