anonymous

Les syndicats agricoles appellent unanimement à une revalorisation des retraites agricoles

Pleinchamp avec l'AFP

Les syndicats agricoles appellent unanimement à une revalorisation des retraites agricoles

L'ensemble des syndicats agricoles a appelé lundi 2 mars, le gouvernement à revaloriser à 85% du salaire minimum les pensions des retraités agricoles actuels, qui ne seront pas concernés par la future réforme des retraites.

La Confédération paysanne, la Coordination rurale, La FNSEA, les Jeunes Agriculteurs et le Modef demandent dans un communiqué commun que "le gouvernement et les parlementaires instaurent une revalorisation immédiate des retraites agricoles à 85% du salaire minimum pour les pensionnés actuels dans le cadre du projet de loi (...) avec prise d'effet immédiate". "Nous demandons également que le futur dispositif de retraite pendant la période de transition soit adapté à tous les statuts agricoles, notamment aux conjoints collaborateurs, qui ne pourraient justifier d'une carrière complète", ajoutent-ils.

Rare

Les 5 syndicats réunis "rappellent que cette disposition a été bloquée en 2018 contre la promesse formelle d'être reprise lors de la réforme systémique des retraites. Cet engagement a été pris au nom du gouvernement et du Président, par les ministres Agnès Buzyn et Christophe Castaner devant le Sénat". Un tel accord entre syndicats est rare. Mais c'est tout de même le deuxième en une semaine puisqu'ils avaient également demandé mardi une loi foncière au gouvernement pour lutter contre l'artificialisation des terres et les accaparements capitalistiques, lors du selon de l'agriculture.

Le passé et l'avenir

Emmanuel Macron a jugé, lors de l'inauguration du salon de l'Agriculture le samedi 22 février, qu'il était "impossible" de revaloriser les pensions de retraite actuelles des agriculteurs à 85% du Smic, une mesure prévue dans le futur système mais qui coûterait trop cher à appliquer aux agriculteurs déjà à la retraite. "Je ne peux pas gérer l'avenir et le passé en même temps. Je ne vais pas vous mentir. Enfin vous voyez déjà tout ce qu'on se tape", a souligné le chef de l'État en précisant que cela couterait "1,1 milliard", en comptant la revalorisation des pensions des retraités actuels et de leurs conjoints. "Sur le sujet du stock, c'est-à-dire les retraités actuels, je ne pense pas qu'il faut le mettre dans le système des retraites, mais dans la loi de financement de sécurité sociale, on peut un peu améliorer les choses", avait cependant ajouté M. Macron.

Sur le même sujet

Commentaires 25

casius

fred qd on paie 21% ça c'etait qu'une année maintenant on est retourné à 25%
on cotise pour la retraite , chômage, maladie
alors la retraite on la calcule sur 40 ans tout le monde à compris que sur 40 la moyenne est plus faible que sur 25 ans et 6 mois donc retraite de merde
la maladie il faut attendre 8 jour de garance (tu est guérit sinon tu à 20euros par jour aucun rapport avec ce que tu gagne et que tu cotises ,il faut pas tomber malade)
et le chomage on a cotisé jusqu'a maintenant a fond perdu car on y avait pas droit
alors fred qd tu dis on cotise pas beaucoup
il faut dire on cotise bien et pour rien
on dit merci pour la justice sociale et fiscal de ce pays (et fred?)

eleveur

ont bossent pour rien toute notre vie. 7/7 et 365jour par an. Arretez avec vos cotisations de 21% pour nous et 28 pour les autres. Si nos produits etaient renumerer a leurs prix, ont paierai les cotisations . Ont dois travaillez pour que la France mangent a pas chere, le juste retour c'est d'avoir une petite retraite correcte. Peut ceux qui ont la chance de l'atteindre....

Sylvain

C'est les gros qui ont tout perverti en faisant tout pour cotiser à minima: investissement, holding etc
La profession a été perverti par des vénaux égoïstes nous avons laissé faire maintenant les retraites sont au pain sec
Pourquoi le syndicalisme pousse sur les retraites maintenant tout simplement parce que ceux qui ont perverti le système arrive à la retraite
Pour la profession approuve la réforme macron alors que la hausse des pensions n'est qu'une promesse par contre les cotisations vont augmenter de 7%

Fred

Maintenant que nos responsables syndicaux arrivent à la retraite ils défendent la cause.
Qui a voulu que les agriculteurs ne cotisent que 21% du revenu pour la retraite contre 28% pour les autres.
Qui a permis l'abus de l'investissement pour payer moins de charges; les gros investisseurs sont les 1er chez le medecin
Que dire des grosses fermes où le vieux bosse au noir pour le fils dépassé par le travail tout ça pour bouffer le voisin, autre holding

moimm

on a travaillé plus que les ministres ,on doit avoir au moins leur paye !!!

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier