anonymous

Macron juge impossible de revaloriser dès aujourd'hui les pensions de retraites à 85% du Smic

Pleinchamp avec l'AFP

Macron juge impossible de revaloriser dès aujourd'hui les pensions de retraites à 85% du Smic
Emmanuel Macron à son arrivée au Salon de l'agriculture samedi 22 février (©ASL)

Emmanuel Macron a jugé qu'il était "impossible" de revaloriser les pensions de retraite actuelles des agriculteurs à 85% du Smic, une mesure prévue dans le futur système mais qui coûterait trop cher à appliquer aux agriculteurs déjà à la retraite.

"Je ne peux pas gérer l'avenir et le passé en même temps. Je ne vais pas vous mentir. Enfin vous voyez déjà tout ce qu'on se tape", a souligné le chef de l'Etat en arrivant samedi 22 février au 57e Salon international de l'Agriculture à Paris où il a été interpellé d'entrée par des représentants de la FNSEA et des JA. "Tous ceux qui rentreront dans le nouveau système, contrairement à l'ancien, ils auront une garantie de retraite minimum. Est-ce que je peux vous dire : tous les (agriculteurs) retraités d'aujourd'hui peuvent rentrer ? C'est impossible. C'est impossible, parce que c'est (un coût de) 1,1 milliard", a affirmé M. Macron.

Ce chiffre de 1,1 milliard correspondrait à une revalorisation des pensions des retraités actuels et de leurs conjoints, a précisé le chef de l'Etat, interrogé par l'AFP. "Si je dis ça pour les agriculteurs, qu'est-ce que je dis aux commerçants, aux artisans, aux indépendants qui sont exactement dans la même situation ?", a-t-il ajouté. "Vous avez été en soutien de la réforme. Mais sur le passé, je ne peux pas dire : on ne va traiter que les paysans. C'est impossible (...) il faudrait traiter tous ceux qui ont été sur d'autres systèmes pour ramener tout le monde à 85 %. A ce moment-là, le coût il est très important. C'est plusieurs dizaines de milliards d'euros."

"Vous me demandez de réparer quatre décennies par le passé, alors que j'essaie de projeter le pays quatre décennies devant et qu'il y a déjà quelques résistances, comme vous l'avez vu", a encore dit le chef de l'Etat, alors que les discussions s'enlisent à l'Assemblée sur cette réforme également très contestée dans la rue. Les pensions de retraite des agriculteurs sont actuellement en moyenne à 740 euros par mois (760 euros pour les hommes et 580 euros pour les femmes), selon Jérôme Despey, secrétaire général de la FNSEA. "Or la retraite moyenne des Français est de 1 390 euros par mois", a-t-il fait valoir.

Sur le même sujet

Commentaires 6

Baba

Bonne analyse Panurge 79. Quand on est à la retraite, on n'a plus d'enfants à charge et on ne mange pas pour quatre. Je pense que les retraites devraient être plafonnées à 2 smic net soit environ 2500 euros. Avec cette somme on peut vivre. En même temps un minimum à 1000 euros me parait indispensable pour vivre à minima. La vraie justice sociale passe par là. Je suis certain que l'équilibre financier serait maintenu et que la planète s'en porterait mieux. C'est tout même les retraités les plus riches qui s'offrent des voyages plusieurs fois par an au bout du monde, de plus ils roulent en 4*4, vont au ski. Ces gens là ont un impact carbone énorme et en plus ils s'octroient le droit de vous faire la morale,a toi petit paysan pollueur.

michel

macron na rien a foutre des agriculteurs c est un president des riches pas des paysans

Panurge79

Un peu facile comme réponse ! "Je n'ai pas les moyens de résoudre les injustices d'aujourd'hui, mais seulement celles de demain !".
J'ai une idée : Si on mettait une dégressivité ou si on plafonnait les grosses retraites et qu'on redistribuait à ceux qui ont moins 85% du Smic pour une carrière complète, par souci d'équité et de justice, peut-être que ça ne coûterait pas cher à l'état ? Et comme ce sont les plus riches qui émettent le plus de CO2, d'une pierre deux coups, on rend service à la planète ? Parce qu'il y a beaucoup d'enfants de ceux les moins indemnisés qui cotisent pour ceux qui reçoivent beaucoup mais qui ne paient pas pour leurs parents qui les ont élevés et éduqués! Ils paient pour des caisses riches excédentaires pendant que la caisse des parents est à sec parce qu'il n'y a plus assez de cotisants...Tout ça est d'une logique implacable !
Non, non, ce ne sont pas les idées qui manquent mais bien la volonté !

PH

IL FAUT SANCTIONNER TOUTES LES LISTES SOUTENANT LA REPUBLIQUE EN MARCHE AU PROCHAINES ELECTIONS .QUELLE HONTE,POUR NOTRE DAME ON A TROUVE L'ARGENT RAPIDEMENT MAIS POUR DES AGRICULTEURS QUI ONT TRAVAILLES DURE TOUTE LA VIE ON LES MEPRISE ..VOUS AVEZ LES CARTES EN MAIN AUX ELECTIONS

Baba

Un choix politique injustifiable. C'est de la maltraitance, de la déconsidération de personnes qui ont voué leur vie pour nourrir le pays. Le clivage riche /pauvre est encore une fois établi.
Il a baissé les impôts des riches et maintenant il enfonce les retraités agricoles un peu plus.
Il ne faudra pas s'étonner que le monde agricole vote LE PEN.
Avant de s'attaquer à la réforme des retraites, il aurait fallu trouver des solutions aux injustices criantes de ce pays.

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier