anonymous

Samuel Vandaele élu à la présidence des Jeunes Agriculteurs

Adèle Magnard

Samuel Vandaele, nouveau président des Jeunes Agriculteurs.

Réuni jeudi matin, le Conseil d’administration des Jeunes Agriculteurs (JA) a élu Samuel Vandaele à la présidence du syndicat, suite à la démission de Jérémy Decerle qui se présente aux élections européennes.

Samuel Vandaele, auparavant secrétaire général du conseil d’administration des JA, a été élu jeudi 11 avril à la tête du syndicat. Céréalier en Ile-de-France, il a commencé son engagement chez JA en 2009. « En tant que secrétaire général au niveau national, il a poursuivi la structuration du réseau, l’accompagnement de ses responsables et la mise en place d’une organisation calquée sur les nouvelles régions », annonce le syndicat dans un communiqué. 

Samuel Vandaele compte ancrer son travail « dans la continuité » de celui mené par son prédécesseur Jérémy Decerle, avec quatre priorités : la restructuration des filières, le renouvellement des générations, l’encouragement de politiques publiques ambitieuses pour les agriculteurs et poursuivre la professionnalisation du réseau JA. 

Il est remplacé dans ses fonctions de secrétaire général par Arnaud Gaillot, éleveur de vaches laitières dans le Doubs et membre de JA depuis 2011. 

Cette nouvelle équipe terminera le mandat en cours jusqu’au prochain congrès électif des JA en juin 2020, qui renouvellera classiquement le conseil d’administration pour deux ans.

Sur le même sujet

Commentaires 3

alain suite 2

le syndicalisme agricole critique les décisions gouvernementales pour maintenir les agriculteurs dans son giron mais après il diffuse les décisions politiques.
ce n'est plus un syndicalisme de défense mais de collaboration honteuse.
que pourrez faire les décideurs sans nos volontés, la profession se couche uniquement pour sauver des subventions qui profitent à une minorité...
on fait taire à coup de médaille du mérite agricole.
le syndicalisme n'a pas encore compris que l'équipe macron ne change pas de cap, elle n'écoute personne certaine de ces certitudes.
on va casser le modèle agricole sans même mesurer la pertinence et les conséquences.
politique simpliste zéro phyto point....l'allemagne rigole, ukraine est axu anges...

alain

le syndicalisme n'a que ça a proposé; se restructurer au niveau régional comme pour les régions administratives.
minable face aux enjeux, pas à la hauteur.
pendant que la direction se réorganise dans les syndicats, un tiers des agri ne vont pas voter aux élections des chambres.
croyez vous qu'ils cherchent à savoir pourquoi ?

Oxmo

La continuité de decercle c'est de faire allégeance à macron

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier